Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Référendum constitutionnel : le taux de participation marqué par des disparités inter-régionales ou intercommunales
Publié le jeudi 3 novembre 2016  |  APA
Référendum
© Autre presse par DR
Référendum sur la nouvelle Constitution
Dimanche 30 octobre 2016. Vote référendaire 2016 pour l’adoption de la nouvelle Constitution
Comment


Le taux de participation des résultats provisoires publiés mardi, du scrutin référendaire de dimanche, sur la nouvelle constitution a relevé des disparités entre les différentes régions ou communes de Côte d’Ivoire.


Selon les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI), 2 678 601 électeurs ivoiriens ont pris effectivement part à ce scrutin sur la nouvelle constitution, soit un taux de participation de 42,42%.


A l’analyse, ce taux général (national et diaspora) de participation est marqué par des variations entre différentes régions ou entre différentes communes du pays.


Ainsi, dans le District autonome d’Abidjan (Sud du pays), la sous-préfecture de Songon se place à la tête du taux de participation avec 89,84% loin devant la commune de Marcory, qui avec 17,98% se classe au dernier rang de ce district. Abobo et Adjamé, des communes traditionnellement proches du Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir) s’en sortent respectivement avec 59,62% et 30,29% de taux de participation contre 39,92% pour Yopougon qui est pourtant réputée être acquise à l’opposition.


Dans l’ensemble, les régions du grand Nord du pays ont réalisé les meilleurs scores de participation, notamment le Poro (Korhogo, Nord) avec 86, 58%, le Kabadougou (Odienné, Nord-Ouest) avec 86,50%, et le Folon (Minignan, extrême Nord-Ouest) avec 86,44%).


Les plus bas scores de ce scrutin ont été enregistrés dans le Sud ivoirien, à San-Pedro (17,49%), dans la région des Grands Ponts (17,92%) et à Marcory (17,98%).


Le taux de participation se partage dans le Centre-Nord entre les 61,76% du Hambol (Katiola, Dabakala et Niakaramandougou), et les 35,80% du Gbêkê (Bouaké, Béoumi, Sakassou et Botro). Toujours dans le Centre-Nord, le Béré (Mankono, Dianra et Kounahiri) creuse l’écart avec 73,53%.


Dans le Centre-Ouest ivoirien, les résultats restent mitigés avec 88,95% pour le Worodougou (Seguela et Kani) et 78,63% pour le Bafing (Touba, Koro et Ouaninou) contre 21,25% pour le Gôh (Gagnoa, Oumé) et 28,448% pour la Marahoué (Bouaflé, Sinfra, Zuenoula).


A l’Ouest, le Tonkpi (Man, Danané, Zouhan Hounien, Biankouma et Sipilou) et le Guémon (Duékoué, Kouibly, Bangolo et Facobly) se sont respectivement contentées de 32,75% et de 29,23%.


L’une des grandes interrogations de ce scrutin reste le Grand Centre, où aucune des régions de cette localité n’a réussi à atteindre au moins 40% de taux de participation. Il s’agit du District autonome de Yamoussoukro (23,69%), des régions du N’ZI (27,15%), du Bélier (37,48%) et de l’Iffou (38,65%).


Les électeurs de l’Est de la Côte d’Ivoire, notamment ceux des régions du Moronou (Bongouanou, Arrah, et M’Batto) et de l’Indenié-Djuablin (Abengourou, Agnibilekrou et Béttié) ont respectivement honoré le vote avec 35,89% et 38,28% de leurs voix.


Au Nord-Est, le Gontougo (Bondoukou, Koun Fao, Tanda, Sandégué et Transua) et le Boukani (Bouna, Nassian, Doropo et Tehini) ont coupé la poire en deux avec 51,28% et 50,34%.


Enfin, la grande surprise de ce scrutin est venue des régions de la Mé (Alépé, Adzopé, Akoupé et Yakassé-Attobrou) et de l’Agnéby Tiassa (Agboville, Sikensi, Tiassalé et Taabo), considérées comme des bastions de l’opposition politique, favorables à l’ex -chef de l’Etat ivoirien ,Laurent Gbagbo, qui ont respectivement réalisées des taux de participation de 60,18% et 44,34% pour ce scrutin référendaire.


La nouvelle constitution ivoirienne créant la 3è République de la Côte d’Ivoire a été adoptée à 93,42% des suffrages exprimés lors du référendum de dimanche boycotté par l’opposition, a annoncé, mardi soir, le Président de la Commission électorale indépendante (CEI) Youssouf Bakayoko.


Selon M. Bakayoko ce scrutin référendaire a recueilli un taux de participation de 42,42%. Il y a eu au total 6 313 758 inscrits pour 2 678 601 votants. Les bulletins nuls sont évalués à 15234 contre 8 366 bulletins blancs. 174 714 personnes ont voté pour le ‘Non’’, soit 6,58%.


Cette constitution , ‘’jugée inopportune’’ par l’opposition prévoit un poste de Vice-Président de la République ainsi qu’un Sénat. L’école obligatoire pour tous et le rôle des chefs traditionnels ont été également constitutionnalisés.



CK/hs/ls/APA
Commentaires


Comment