Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Référendum constitutionnel: Le Moronou désavoue Affi N’guessan
Publié le jeudi 3 novembre 2016  |  Le Nouveau Réveil
Sit-in
© Abidjan.net par D. Tagro
Sit-in annoncé de l’opposition devant l’Assemblée nationale : Hamed Bakayoko souhaite le report de la manifestation
Mardi 4 octobre 2016. Abidjan. Nouvelle Constitution, sit-in annoncé de l’opposition devant l’Assemblée nationale, le ministre Hamed Bakayoko reçoit l`opposition. Photo: Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), principal parti de l’opposition en Côte d’Ivoire.
Comment


35.89% de taux de participation et 89.45% en faveur du « oui ». La région du Moronou a tiré très largement son épingle du jeu. Contrairement à ce qu’on pourrait prévoir, la région natale du président du Fpi, qui a appelé à l’abstention, s’est montrée plus entreprenante que de nombreuses régions du pays.
Un succès qui pourrait paraître inattendu, mais prévisible selon de nombreux observateurs. En effet, ce succès est à mettre à l’actif de tous les élus et cadres du Rhdp de la région qui ont coordonné leurs actions et planifié ensemble leurs stratégies. Sous la supervision du ministre Ahoua N’doli Théophile, coordonnateur général de la campagne, de la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mme Amah Marie Tehua, la présidente du Conseil régional, Mme Aka Véronique, et les autres députés de la région, à savoir le député de la sous-préfecture de Bongouanou, Assoumou Méa, celui d’Arrah, Ané Boni, et de Tiémélékro-Anoumaba, N’guetta Kamanan ; le porte-à-porte et les actions publiques ont fini par payer.
Le succès du Moronou après la parenthèse malheureuse de la présidentielle (la seule région qui a porté son choix sur Pascal Affi N’guessan) est aussi dû au fait que les actions de développement du Président Alassane Ouattara sont désormais fort visibles. Notamment le re-bitumage de l’axe Bongouanou-Kotobi-Abongoua-Akoupé (principale doléance des populations, lors de la campagne présidentielle de l’année dernière) dont les travaux ont été lancés par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, en juillet dernier. Notons que dans le décompte final, le Moronou passe devant plusieurs régions du pays, en termes de participation. Entre autres le District de Yamoussoukro, avec ses 23.69% de taux de participation et ses 86.23% pour le « oui », de nombreuses communes du District d’Abidjan (Adjamé, Marcory, Port-Bouët, etc.), la région du Gbêkê (35.80% de participation et 89.03 pour le « oui »).

Sercom
Commentaires


Comment