Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Football : écarté de Manchester City, Yaya Touré présente ses excuses à l’entraineur Pep Guardiola
Publié le vendredi 4 novembre 2016  |  Alerte Info
Yaya
© Autre presse par DR
Yaya Touré, milieu défensif de Manchester City
Comment


Écarté par l’entraîneur Pep Guardiola depuis le mois de septembre en raison des propos tenus par son agent, le milieu de terrain ivoirien de Manchester City, Yaya Touré, a présenté, vendredi, ses excuses au technicien espagnol via les réseaux sociaux.




"Je veux m’excuser, en mon nom et en celui de mon agent, auprès du staff et de tous ceux qui travaillent au club pour les malentendus du passé. Ces déclarations ne représentent pas ce que je pense du club ou des gens qui y travaillent", a déclaré Touré, placardisé par son entraîneur depuis le début de la saison.


“Je n’ai que du respect pour Manchester City et je ne souhaite que le meilleur pour le club’’, a-t-il continué.


Le 20 septembre dernier, l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, s’était montré catégorique concernant la situation de Yaya Touré. Il avait assuré que le joueur ne jouerait pas tant que son agent, Dimitri Seluk, ne s’excuse pas.


L’agent de l’international ivoirien avait été très critique à l’égard du technicien catalan après la non sélection de son client pour la Ligue des Champions cette saison. Par la suite, le Turc avait tenu des propos durs à l’encontre de l’ancien coach du FC Barcelone en le comparant ironiquement à Dieu.


Yaya Touré, 33 ans, est apparu à une seule reprise cette saison, toutes compétitions confondues, sous le maillot de Manchester City dont il était l’un des joueurs clés depuis son arrivée en 2010.


Dimitri Seluk, poussé par l’Ivoirien, a également fait un pas vers Guardiola dans des médias britanniques. “J’ai parlé à Yaya ces derniers jours et il m’a demandé de faire la paix avec Pep. J’ai convenu avec lui que je devais arranger la situation’’, a-t-il avoué.


Serge Alain KOFFI
Commentaires


Comment