Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Bouaké / Les forces de sécurité et des leaders communautaires instruits au B.a.ba du dialogue sécuritaire
Publié le jeudi 10 novembre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Bouaké
© L’intelligent d’Abidjan par DR
Bouaké / Les forces de sécurité et des leaders communautaires instruits au B.a.ba du dialogue sécuritaire
Comment


Le ministère de la Défense a organisé avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), un atelier sur le dialogue socio-sécuritaire du 7 au 8 novembre 2016, dans un réceptif hôtelier de Bouaké. Objectif, créer un cadre permanent de dialogue socio-sécuritaire favorisant le rétablissement de la confiance entre les Forces de Défense et de Sécurité et les populations civiles dans la région de Gbêkê.
Selon les responsables du Conseil national de Sécurité, cet atelier vise également à renforcer la cohésion sociale inter et intracommunautaire et inter corporatiste, identifier les sources de méfiance entre la jeunesse et les FDS, renforcer la confiance et la cohabitation pacifique entre les FDS et la population à travers des activités socio-culturelles et sportives. Il vise à mettre également en place un comité mixte de prévention et de transformation de cette méfiance en dialogue permanent.
A cette occasion, Paulin Yéwé, Conseiller en défense et sécurité du Président de la République dira que gouvernement a mis en œuvre un certain nombre de mesures dans le domaine de la sécurité, dans la dynamique de la Réforme du Secteur de la Sécurité, pour améliorer la qualité des services offerts aux populations. « Il faut dissiper la crise de méfiance entre les populations et les Forces de Défense et de Sécurité au lendemain des différentes crises que nous avons connues. Il est donc important de créer ce cadre de collaboration et de dialogue de sorte à ce que les FDS et les populations puissent s’asseoir ensemble, parler, discuter et comprendre comment chacun fonctionne afin de regarder dans la même direction dans la perspective d’améliorer la sécurité des uns et des autres », a-t-il dit.
75 participants ont pris part à cet atelier, notamment 15 gendarmes, 10 FRCI, 05 Douaniers, 05 Eaux et forêts, 05 Gardes pénitentiaires, 20 Leaders communautaires (chefferie traditionnelle et religieuse, jeunes femmes, communautés étrangères…).
La gestion et prévention des conflits suivie de travaux en groupe; Quelle contribution des gendarmes, des militaires, des paramilitaires et population dans le processus électoral pour des élections apaisées ? Communication pour le changement de comportement ; Rapport entre forces de Défense et de sécurité et population : quelle cohabitation pour une bonne préservation de l’ordre public sont autant de thèmes qui ont été abordés à l’atelier. Étaient présents, Mohamed El Mehdi Ag Rhissa, représentant du PNUD et Hamadou Bamba, 2ème adjoint au maire de Bouaké.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3788 du 9/11/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment