Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Eliminatoires Mondial 2018 / Les Eléphants ont résisté aux Lions
Publié le lundi 14 novembre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Football/Elephants:
© Abidjan.net par Atapointe
Football/Elephants: Michel Dussuyer en conference de presse
Abidjan le 25 Août 2016. Michel Dussuyer, le sélectionneur national a dévoilé la liste des 23 éléphants qui affronteront la Sierra Leone le 3 Septembre à Bouaké pour le dernier match des éliminatoires de la Coupe d`Afrique 2017
Comment


La Côte d’Ivoire a pris un point (0-0) au Maroc, le samedi 12 novembre 2016 au Grand Stade de Marrakech en match comptant pour la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 dans le groupe C face aux Lions de l’Atlas du Maroc. Un résultat qui permet aux Eléphants de conserver le fauteuil de leur groupe avec 4 points.
L’absence de Sylvain Gbohouo dans les perches, d’Éric Bailly en défense, de Seri Jean-Michael, dans l’entrejeu et de Yao Kouassi Gervais en attaque, n’a rien altéré à la volonté du commando de Michel Dussuyer de faire un bon résultat à Marrakech. Avec Badra Ali dans les buts, préféré à Saydou Mandé (N° 2), les Eléphants, pour l’acte 1, d’une série de trois rencontres (CAN 2017 et éliminatoires du mondial 2018) avec le Maroc ont arraché un nul vierge (0-0). Et, en dépit de la domination des Lions de l’Atlas du Maroc. Les Champions d’Afrique ont été solides et solidaires, prompts dans la récupération et agressifs dans l’ensemble des compartiments surtout en défense. Contraignant les hommes d’Hervé Renard à ce score. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le sélectionneur national des Eléphants, Michel Dussuyer a joué pour obtenir ce résultat. Même si les Eléphants sur trois actions nettes de but avaient la possibilité de score en créant la surprise. Dans un système à 4-3-3, Serey Dié et ses coéquipiers ont joué bas, permettant aux Marocains d’avoir la possession du ballon sans pour autant réussir à franchir la muraille défensive des Eléphants. C’est donc sur les coups de pied arrêtés que Younes Belhanda et ses coéquipiers vont tenter de surprendre les Eléphants. Mais en vain. A la 33è, pour l’un des rares frissons de la partie, le gardien de l’AS Tanda s’en montre digne. Sur le coup franc de Younes Belhanda, la tête de Youssef En Nesyri trouve un arrêt réflexe de Badra qui préserve les perches ivoiriennes. En seconde période de jeu, les deux équipes auraient pu inscrire ce précieux but pour couronner une belle rencontre. Pour Michel Dussuyer, le collectif a pris le dessus sur les individualités. Une autre raison de satisfaction. « Nous savions qu’il fallait étouffer le milieu du terrain adverse, harceler le porteur du ballon, demeurer vigilants. Moi, je n’ai pas pleurniché sur les absences mais j’avais dit qu’on avait un collectif qui pourrait bien se comporter. Il y a satisfaction quelque part car il n’y pas seulement des individualités mais également un collectif et surtout un état d’esprit (…) Il faut se contenter du point. Il y avait de la place pour repartir avec plus d'un point. Seulement, il a manqué l'efficacité et la lucidité aux attaquants sur deux ou trois actions », a laissé entendre Michel Dussuyer en conférence de presse. Toujours dans le groupe C, le Gabon en déplacement au Mali a obtenu également un match nul vierge à Bamako.

Ange K
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3791 du 12/11/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment