Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

La Côte d’Ivoire prête à en découdre avec la France
Publié le lundi 14 novembre 2016  |  RFI
Les
© AFP par FRANCK FIFE
Les Eléphants de Côte d`Ivoire
Comment


La Côte d’Ivoire va disputer ce mardi 15 novembre un match amical face à la France au stade Bollaert-Delelis à Lens. Les deux équipes s’affrontent pour la deuxième fois de leurs histoires et les Ivoiriens sont prêts pour le duel.

Il y a onze ans, la Côte d’Ivoire avait affronté pour la première fois la France lors d’une rencontre amicale qui s’était disputée au stade de la Mosson à Montpellier le 17 août 2005. Les Français s’étaient imposés 3-0. Les buts avaient été marqués par William Gallas, Zinedine Zidane et Thierry Henry. En 2005 la star des Éléphants, l’attaquant Didier Drogba, n’avait pas réussi à trouver la faille dans la défense française. Ce mardi 15 novembre, au stade Bollaert-Delelis, la confrontation promet d’être plus équilibrée.

Giovanni Sio à la pointe de l’attaque

L’attaque de la Côte d’Ivoire est restée bredouille lors du dernier match des éliminatoires de la Coupe du monde, 0-0 face au Maroc, mais c’était surtout la première rencontre sans Gervinho. Le secteur offensif avait été confié à Giovanni Sio, l’attaquant de Rennes, ainsi qu’à Jonathan Kodjia, l’avant-centre d’Aston Villa. Un duo qui n’a pas énormément de repères ensemble.

L’amical face à la France sera une occasion de rôder ce duo avant la CAN. Une rencontre sur le sol français, particulièrement pour Giovanni Sio : « C’est une fierté de pouvoir affronter l’équipe de France. On connaît les qualités des joueurs des Bleus. On sera fiers de porter les couleurs de la Côte d’Ivoire pendant ce match ».

L’attaquant de Rennes n’oublie pas que la Côte d’Ivoire va se présenter diminué pour ce match, et même pour la CAN. « C’est inquiétant de voir des blessés comme Gervinho, Eric Bailly ou encore Thomas Touré. On va devoir gérer ces absences. On doit rester solides. Il n’y a pas de pression. On se connaît tous, on sait qu’on est capable de gérer. Si le sélectionneur m’appelle, c’est qu’il a confiance en moi ». Giovanni Sio l’assure, la Côte d’Ivoire a une génération qui vaut le détour : « Il y a beaucoup de jeunes talents dans notre sélection. Il fallait un peu de changements. Les anciens ont fait leur travail et c’est à nous de prendre le relais. On a beaucoup d’envies. »

Nicolas Pépé, première convocation

Un des symboles de cette jeunesse est Nicolas Pépé. L’attaquant d’Angers, âgé de 21 ans, a fait ses premiers pas en Ligue 1 cette année, ce qui lui permet d’évoluer. « Cette saison j’ai découvert la Ligue 1 et j’essaye d’apprendre avec mes coéquipiers. J’essaye de progresser de jour en jour », souligne le jeune avant-centre.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment