Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Fonction publique : Le gouvernement annonce la suppression du poste de journalier
Publié le mercredi 16 novembre 2016  |  Alerte Info
Ouverture
© Abidjan.net par Atapointe
Ouverture du forum international sur les reformes institutionnelles et la modernisation de l`Etat
Jeudi 20 octobre 2016. Abidjan-Cocody. Sofitel Hotel Ivoire. Le premier ministre Daniel Kablan Duncan a procédé, jeudi, à l`ouverture du forum international sur les reformes institutionnelles et la modernisation de l`Etat en présence de plusieurs membres du gouvernement et des experts venus de pays de la sous-région photo : Pascal Abinan, ministre de la fonction publique
Comment


Le ministre ivoirien de la Fonction publique, Pascal Abinan a annoncé mercredi à Abidjan la suppression du poste de journalier dont l’intégration en tant que fonctionnaire a été revendiquée du 8 au 10 novembre lors de la grève de la Plateforme des organisations des professionnelles du secteur public, après une rencontre avec celle-ci.

" Il faut éviter cette fonction publique à double visage où d’autres sont fonctionnaires et d’autres sont des journaliers " a affirmé M. Abinan précisant que lorsque ces derniers seront "intégrés", " l’ administration ne va plus recruter de journaliers ".

Sur la question de la retraite, autre sujet de revendication, le ministre a indiqué qu’un forum se tiendra pour " débattre de tous les problèmes qui concernent ce point très sensible " ajoutant : des "solutions peuvent être trouvées si nous travaillons dans le sens du dialogue".

Les syndicalistes de la plateforme ont assuré, quant à eux, leur disposition à faire des "concessions", disant avoir "toujours souhaité discuter " et non "paralyser" l’administration.

Selon eux, ils pourraient " surprendre l’Etat sur ce qu’il pense être une rigidité de (leur) part " en précisant qu’il y a des points qui ne sont pas discutables.

"Depuis un moment le front social est en ébullition et il fallait qu’on se rencontre pour échanger", a déclaré Pascal Abinan situant le contexte de la rencontre.

Du 8 au 10 novembre, la plateforme des organisations professionnelles du secteur public a initié une grève de trois jours" pour réclamer entre autres le paiement des arriérés et le déblocage des salaires, la bonification de l'indice salariale, le retrait du décret portant abattement des pensions de retraite".

MIR
Commentaires


Comment