Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La Côte d’Ivoire, premier pays de la région à mettre en œuvre le Bureau d’Information sur le Crédit (Vera SONGWE, SFI)
Publié le vendredi 18 novembre 2016  |  Abidjan.net
3ème
© Banque Mondiale par DR
3ème édition du Africa SME Champions Forum: Conférence de presse du Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Société financière internationale (SFI), Vera SONGWE
Conférence de presse du Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Société financière internationale (SFI), Vera SONGWE en marge de la 3ème édition du CHAMPIONS & SME AFRICA FORUM
Comment


La Côte d’Ivoire, en plus de faire partie des bons élèves en ce qui concerne l’expérimentation du crédit bail, a le mérite d’être le premier pays de la région à mettre en œuvre le Bureau d’Information sur le Crédit (BIC). L’information a été donnée jeudi par le Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Société financière internationale (SFI), Vera SONGWE, au cours d’une conférence de presse, en marge de la 3ème édition du CHAMPIONS & SME AFRICA FORUM, qui se tient à Abidjan.

Pour le Directeur régional Afrique de l’Ouest et du Centre de la SFI, c’est une avancée notable pour la Côte d’Ivoire de disposer d’une telle institution qui a pour vocation de collecter auprès des organismes financiers, des sources publiques et des grands facturiers (sociétés d’électricité, d’eau et de téléphonie mobile), des données disponibles sur les antécédents de crédit ou de paiement d’un emprunteur - de traiter les informations collectées à l’aide de techniques (statistiques, informatiques...) appropriées – et de commercialiser les produits dérivés de ces informations traitées (notamment des rapports de solvabilité et des scoring) auprès, entre autres, d’établissements de crédit
le Bureau d’Information sur le Crédit contribue à l’expansion de l’activité économique, à travers l’amélioration de l’accès au financement des agents économiques, à moindre coût, au renforcement de l’efficacité de la supervision de l’activité de crédit et la réduction du risque systémique, au renforcement de la réputation des Etats sur le plan international, notamment en contribuant à renforcer la solidité de leur système financier. Puis enfin au renforcement de l’attractivité des Etats vis-à-vis des investisseurs étrangers, à travers l’amélioration du climat des affaires.

Vera SONGWE est revenue sur l’impact de la SFI sur le développement des PME dans en Afrique et dans le monde. C’est 2,1 milliards de dollar que la SFI a débloqué à destination des PME sur l’exercice fiscal 2015 – 2016, a indiqué Vera SONGWE. Ce sont en outre 121 millions de PME dont 3,5 millions dans le secteur agricole qui à ce jour ont bénéficié de l’appui de la SFI, a-t-elle révélé.

Le Directeur régional Afrique de l’Ouest et centrale de la SFI a encouragé les Etats à travailler à l’amélioration de leur classement dans le DOING BUSINESS car les conditions du Doing Business participent du développement de l’environnement des affaires et partant favorise l’émergence des PME. Vera SONGWE a insisté sur la nécessité pour les PME de s’intéresser aux secteurs tels que l’Agriculture, le commerce intra-régional avec notamment l’agrobusiness et l’agro-industrie, les infrastructures, l’énergie et les TICs.


Elisée B.
Commentaires


Comment