Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Tourisme/ABISSA 2016 : le statut de patrimoine mondial de l’UNESCO du quartier France de Grand-Bassam doit être sauvegardé
Publié le samedi 19 novembre 2016  |  Côte d’Ivoire Tourisme
Tourisme/ABISSA
© Autre presse par Côte d’Ivoire Tourisme
Tourisme/ABISSA 2016 : le statut de patrimoine mondial de l’UNESCO du quartier France de Grand-Bassam doit être sauvegardé
L’ABISSA, évènement culturel qui se déroule à Grand-Bassam, du 06 au 20 novembre 2016, a été mis à profit par Côte d’Ivoire Tourisme, l’Office National du Tourisme, pour organiser une conférence dont le thème était : « Quel stratégie de sauvegarde du statut de patrimoine mondial de l’UNESCO du quartier France de Grand-Bassam », le vendredi 17 novembre 2016.
Comment


L’ABISSA, évènement culturel qui se déroule à Grand-Bassam, du 06 au 20 novembre 2016, a été mis à profit par Côte d’Ivoire Tourisme, l’Office National du Tourisme, pour organiser une conférence dont le thème était : « Quel stratégie de sauvegarde du statut de patrimoine mondial de l’UNESCO du quartier France de Grand-Bassam », le vendredi 17 novembre 2016.

C’est au cours d’une conférence au Centre Culturel Jean-Baptiste MOCKEY, que la table de séance composée de M. Jean-Marie SOMET, Directeur Général de Côte d’Ivoire Tourisme, M. Ydo YAO, Représentant Résident de l’UNESCO en Côte d’Ivoire et M. YAO, Directeur Régional du tourisme, a planché sur le sujet en présence de Nanan Awoulae Amon TANOE, Roi des N’zima kotoko et d’un nombre important de professionnels du tourisme.
Il s’agissait pour les conférenciers, d’expliquer à l’Assemblée que le quartier France, patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 29 juin 2012, eu égard à certains critères tels que son architecture coloniale et son histoire, est une valeur exceptionnelle appartenant à toute l’humanité, qui doit être protégé.

Selon M. Ydo YAO, pour éviter que le quartier France de Grand Bassam soit mis sur la liste de patrimoine en péril, ou plus grave, perde son statut de patrimoine mondial de l’UNESCO, la sauvegarde de ce site doit être l’affaire de tous et doit bénéficier d’un suivi régulier de la part de l’UNESCO.

En effet, pour préserver durablement cette valeur culturelle la mise en place d’un plan de gestion est capitale pour la réhabilitation et la restauration du patrimoine architecturale. Pour ce faire, les capacités de la Maison du Patrimoine doivent être renforcées.

Quant à M. Jean-Marie SOMET, il a invité le comité de l’ABISSA à faire de cet événement majeur, un leitmotiv de conservation de ce trésor culturel qui fait la fierté ivoirienne, car sans la culture le tourisme n’existe pas.

Notons que ce samedi 19 novembre, la fête de l’Abissa connaitra son apothéose avec au programme la deuxième sortie du roi et des prestations hautes en couleurs de la danse de l’Abissa.
Commentaires

Dans le dossier
Tourisme en Côte d`ivoire.
Sondage
Tourisme/ABISSA
© Autre presse par Côte d’Ivoire Tourisme

Tourisme/ABISSA
© Autre presse par Côte d’Ivoire Tourisme


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment