Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / Lutte contre le terrorisme : ouverture à Abidjan d’une rencontre régionale sur le recouvrement des avoirs criminels
Publié le mardi 29 novembre 2016  |  AIP
Comment


Abidjan – La troisième Assemblée générale du réseau inter-agences de recouvrement des avoirs en Afrique de l’ouest (ARINWA) s’est ouverte, mardi, à Abidjan autour de la gestion des produits du crime.

Il s’agira, au cours de cette assemblée générale, de faire le bilan des deux années de fonctionnement du réseau, de présenter les perspectives et de renouveler les organes.

Cette rencontre sera également un cadre de partage d’expérience en vue du renforcement de la coopération opérationnelle entre les pays membres en favorisant l’échange d’information et l’adoption de bonnes pratiques en matière d’identification, de saisie, de confiscation et de gestion des produits du crime, indique-t-on.

"Depuis sa création, le Réseau a servi de courroie de transmission et de plateforme de contacts entre praticiens du recouvrement. Il a ainsi traité 17 requêtes, participé à 09 réunions internationales et a été instruis, par 03 fois, sur des questions intéressant les autres réseaux", a révélé le secrétaire permanent de l’ARINWA, par ailleurs, agent judiciaire du trésor public ivoirien, Mme Kadiatou Sangaré Ly.

Procédant à l’ouverture des travaux, le représentant du ministre auprès du Premier ministre en charge de l’Economie et des Finances, Mimba Kocounseu Antoine a souligné que le réseau offre une occasion de se mettre en phase avec la communauté internationale qui, depuis longtemps, a reconnu l'importance du travail de confiscation d'actifs et la nécessité de renforcer la coopération internationale dans ce domaine.

Les discussions porteront en effet, sur l’organisation et le fonctionnement du réseau, la présentation du cadre légal et institutionnel des Etats membres, la problématique du financement des réseaux et l’usage d’internet pour le bon accomplissement de leurs missions. Au terme des travaux, les participants devraient faire des recommandations en vue d’améliorer la qualité des recouvrements, explique-t-on.

Prennent part à cette Assemblé générale, les réprésentants des 15 Etats membres et Sao Tomé et Principe, des experts, des membres d’autres réseaux à savoir l’Afrique du Sud, l’Afrique de l’est.

(AIP)

kkf/tm
Commentaires


Comment