Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Lucarne sur l’Observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale (Magazine)
Publié le mardi 29 novembre 2016  |  AIP
Comment


Abidjan - Invité mardi à la cinquième édition de la Tribune de l’AIP sous le thème : « quelle contribution de l’Observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale à des élections législatives paisibles en Côte d’ivoire ? », le directeur général de cet organisme, Coulibaly T. Ibrahim a ouvert une lucarne sur ses missions et attributions, afin d’avoir « une nette lisibilité » de l’observatoire et « une bonne compréhension de sa contribution » dans la promotion de la cohésion sociale.

PRESENTATION

L’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (OSCS) est un instrument de veille, un organe d’alerte précoce, dont la mission essentielle est d’aider à la prise de décision à travers la mise à disposition d’informations stratégiques en matière de renforcement de la solidarité et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire. Il est un Etablissement public national (EPN) à caractère administratif (EPA), créé par décret en 2008 et placé sous la tutelle du Ministère de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes. La mise en place de cette entité fonctionnelle a été préconisée par l’Accord Politique d’Ouagadougou (APO) comme mesure palliative à la situation de déficit de solidarité et de cohésion sociale entre les composantes de la Nation ivoirienne, dans le cadre de la résolution de la crise militaro-politique qu’a connue la Côte d’ Ivoire.

ATTRIBUTION

L’OSCS, en synergie d’action avec les entités fonctionnelles du ministère ainsi que tous les acteurs impliqués dans la consolidation de la solidarité et de la cohésion sociale, est chargée de façon spécifique de définir et d'actualiser les indicateurs de solidarité et de cohésion sociale, de développer des actions de sauvegarde et de promotion de la solidarité et de cohésion sociale, d’évaluer l’évolution de la solidarité en tant que valeurs sociales en Côte d’Ivoire, d’évaluer les actions de renforcement et de promotion de la solidarité et de la cohésion sociale, de collecter, traiter et diffuser les informations relatives aux indicateurs de la solidarité et de cohésion sociale, de conduire les études sur les politiques et programmes nationaux de solidarité et de cohésion sociale, d’initier, soutenir et encourager les travaux de recherches sur la solidarité et la cohésion sociale, d’évaluer la mise en œuvre des résultats des rencontres initiées en Côte d’Ivoire visant la consolidation de la solidarité entre les composantes de la Nation ivoirienne et le renforcement de la Cohésion sociale.

LES STRATEGIES INTERVENTION

La stratégie d’intervention de l’OSCS repose sur quatre niveaux d’analyse à savoir:

• une analyse territoriale et des tendances de chacune des composantes de la solidarité et de la cohésion sociale,
• une analyse de la cohésion sociale dans son ensemble, en évaluant les éléments clés du bien-être et en faisant le lien avec les actions réalisées,
• une analyse en profondeur de la solidarité et de la cohésion sociale dans des domaines de vie spécifiques,
• une analyse de la solidarité et de la cohésion sociale portant sur les situations sensibles, notamment celles des groupes sociaux vulnérables qui sont plus facilement sujets à des phénomènes d’exclusions
LES NIVEAUX D’EVALUATION

L’OSCS opère une évaluation de la solidarité et de la cohésion sociale à quatre niveaux. Il s’agit d’une évaluation des tendances générales de la solidarité et de la cohésion sociale, d’une évaluation dans l’ensemble, une évaluation axée sur l’analyse de 12 domaines de vie (santé, éducation, emploi et revenu, foncier et logement, environnement, infrastructures économiques, justice et droits humains, sécurité des biens et personnes, sécurité sociale, information, culture et alimentation), une évaluation de la cohésion par rapport aux cibles notamment les femmes, les enfants, les jeunes, les personnes handicapées, âgées, exilés réfugiés ou déplacées.

PERSPECTIVES

L’Observatoire entend produire un rapport national sur l’état de la solidarité et de la cohésion sociale et entreprendre une étude pour voir les nouvelles dynamiques de vie au niveau de la région du Guémon particulièrement dans le parc du Mont Péko.

(AIP)

tad/ask
Commentaires


Comment