Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une diplomate burkinabè appelle ses compatriotes au respect d’une décision de déguerpissement d’une forêt classée ivoirienne
Publié le mercredi 30 novembre 2016  |  AIP
Comment


Dianra – La vice-consule du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Mme A. Sawadogo, demande aux ressortissants burkinabè illégalement installés dans la forêt classée de Kani-Bandama rouge de se plier à la décision des autorités ivoiriennes de les déguerpir.

« Nous demandons (…) à notre communauté de respecter les mesures gouvernementales », a dit Mme Sawadogo mardi, lors d’une réunion initiée par la Société de développement des forêts (Sodefor) pour informer les occupants de l’imminence de leur déguerpissement.

La mesure touche 784 personnes dont 675 burkinabè qui se sont introduites clandestinement dans la partie Est de la forêt classée de Kani-Bandama rouge, à la faveur de la crise de 2002, pour y développer des exploitations de cacao ou d’anacarde.

La nécessité de les déguerpir s’inscrit dans le cadre de la mission de sécurisation des forêts classées confiée à la Sodefor par l’Etat de Côte d’Ivoire, a souligné le directeur du Centre de gestion forestière de Korhogo, Alphonse Tapé Bi.

kaem/ask
Commentaires


Comment