Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

L’OMS publie de nouvelles orientations sur l’auto-dépistage du VIH
Publié le mercredi 30 novembre 2016  |  AIP
Margaret
© Autre presse par DR
Margaret Chan, directrice de l`Organisation mondiale de la santé (OMS)
Comment


Abidjan - A l’ occasion de la journée mondiale célébrée le 1er décembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié de nouvelles lignes directrices sur l’auto-dépistage du VIH pour améliorer l’accès au diagnostic du VIH et son utilisation effective.

Selon son nouveau rapport sur la situation en 2016, intitulé "Prévention du VIH, tester et traiter tout le monde – action de l’OMS pour un impact dans les pays", alors que plus de 18 millions de séropositifs pour le VIH sont actuellement sous traitement antirétroviral (TAR), un nombre important de personnes exposées à un risque élevé d’infection par le VIH se heurtent souvent à des difficultés pour accéder aux services de dépistage existants.

"Des millions de personnes ayant le VIH ne bénéficient toujours pas du traitement indispensable qui peut également empêcher de transmettre le virus à autrui", indique le directeur général de l’OMS, Dr Margaret Chan.

Selon Dr Chan, "l’auto-dépistage devrait permettre à de nombreuses personnes de connaître leur statut et de savoir comment obtenir le traitement et l’accès aux services de prévention".

L’auto-dépistage du VIH qui se réalise par l’utilisation de la salive ou le sang d’une piqûre au doigt pour connaître le résultat en 20 minutes tout au plus, est un moyen d’atteindre davantage de personnes dont l’infection n’est pas diagnostiquée.

"Il représente une avancée pour leur donner les moyens d’agir, pour poser le diagnostic à un stade plus précoce, avant qu’elles ne tombent malades, pour rapprocher les services de là où les gens vivent et pour créer la demande pour le dépistage", fait remarquer l’OMS.

Entre 2005 et 2015, la proportion de personnes connaissant leur statut pour le VIH est passée de 12% à 60% à l’échelle mondiale. Et les programmes de prévention ont ramené le nombre des nouvelles infections à 2,1 millions en 2015, soit une baisse de 35% de l’incidence depuis 2000.

Le thème 2016 de la Journée mondiale du sida est "Mettre fin au Sida d’ici 2030". L’OMS profite de cette occasion pour faire la promotion de ces lignes directrices novatrices sur le dépistage du VIH, en priant instamment les pays et les communautés de déployer des services de prévention à fort impact, ainsi que d’étendre encore plus le traitement précoce et de qualité pour tous, en luttant contre les inégalités géographiques et en ne laissant personne de côté.

kp
Commentaires


Comment