Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Extradition de militaires Burkinabè: Alpha Barry salue les «bonnes dispositions» de la Côte d’Ivoire
Publié le samedi 3 decembre 2016  |  APA
Diplomatie:
© Abidjan.net par Marc Atigan
Diplomatie: le nouvel ambassadeur du Burkina en Côte d`Ivoire installé
Les ministres des affaires étrangères ses excellences Alpha Barry et Albert Mabri Toikeuse ont officiellement installé le nouvel Ambassadeur du Faso en Côte d`Ivoire, SEM. Mahamadou Zongo, ce Lundi 25 Juillet 2016 à la maison du Burkina sis à Abidjan-Plateau.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry a salué, vendredi soir à Abidjan, les « bonnes dispositions » de la Côte d’Ivoire à aider son pays à sortir de sa situation de crise, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

M. Barry s’exprimait au terme d’une audience avec son homologue ivoirien Marcel Amon Tanoh dans la capitale économique ivoirienne où il a commenté l’extradition la semaine dernière, de trois militaires de l’ex-garde de Blaise Compaoré de la Côte d’Ivoire vers le Burkina Faso.

« Ce n’est pas la première qu’il y’a eu des extraditions (…) C’est la preuve des bonnes dispositions de la Côte d’Ivoire à aider le Burkina à sortir de sa situation de crise. Le Président Ouattara a montré sa bonne disposition à aider le Burkina Faso à sortir de cette situation de crise non seulement au niveau institutionnelle mais également économique », a salué le chef de la diplomatie Burkinabè.

Par ailleurs, Alpha Barry a fait remarquer que cette bonne ambiance a permis «de tracer, de trouver des liens entre les attentats terroristes de Grand-Bassam et ceux de Ouagadougou ».

Poursuivant, il a dit être «porteur d’un message du Président du Faso à son homologue Alassane Ouattara …Il y’a une concertation permanente entre les deux chefs d’Etats ». Les questions bilatérales entre les deux pays et des sujets concernant la sous-région ouest africaine sont également au menu de ce séjour de M. Barry.

« Il y’a eu le Traité d’amitié et de Coopération (TAC), c’était l’occasion de faire un bilan sur les questions en suspens et voir comment donner un coup d’accélérateur à certaines de ces questions notamment celle du Mont Péko , d’une commission de suivi »,a-t-il ajouté.

Après plusieurs mois de brouilles, les relations entre les deux pays ont repris de plus belle avec à la clé la tenue du 5ème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC 5) en juillet dernier à Yamoussoukro en présence des deux chefs d’Etat, Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kaboré. Les premières relations diplomatiques entre ces deux voisins de l’Afrique de l’Ouest datent du 30 décembre 1966.

LS/sy
Commentaires


Comment