Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Campagne de sensibilisation contre la migration irrégulière: Odienné accueille la caravane
Publié le mardi 6 decembre 2016  |  Ministères
Campagne
© Ministères par DR
Campagne de sensibilisation contre la migration irrégulière: Odienné accueille la caravane
La délégation du Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, conduite par M Issiaka Konaté, Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur a rencontré respectivement le Préfet et des membres de son cabinet, la mairie, le Conseil Régional du Kabadougou, le Roi et les dignitaires religieux, les jeunes et les femmes.
Comment


Il étaient environ 2000 personnes à avoir répondu à l’appel du Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur et de la Fondation allemande Friedrich Naumann ce 02 décembre 2016 sur la place du rond point principal d’Odienné pour prendre part à l’étape locale de la campagne de sensibilisation contre la migration irrégulière.

Cette première étape de la phase deux de la campagne nationale de sensibilisation contre la migration irrégulière intervient conformément à un programme ambitieux déroulé par le Ministre Ally Coulibaly pour toucher les zones concernées et amener les populations à prendre conscience des dangers du « voyage en pirogue », à dénoncer les filières de passeurs et à aider à l’harmonisation de la politique gouvernementale.

L’on se souvient que les villes de Daloa, Bassam, Korhogo ainsi que plusieurs quartiers d’Abidjan ont bénéficié de ces campagnes.

Selon le Gouvernement Ivoirien, reprenant les chiffres fournis par les autorités italiennes, au moins 4970 ivoiriens sont arrivés à Lampedusa de janvier à juin 2016. Ce chiffre serait en hausse avec des effectifs de présumés ivoiriens atteignant plus 11 000 personnes pour la période couvrant jusqu’au 23 novembre 2016. Il faut noter au passage que les nationalités des migrants sont déterminées par la simple déclaration des concernés, rendant ainsi difficile la confirmation des chiffres avancés.

Le Conseil des Ministres du 30 novembre 2016 a conséquemment instruit les départements ministériels concernés à l’effet de trouver des moyens pour mettre fin à ce phénomène qui est loin d’honorer la Côte d’Ivoire.

La délégation du Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, conduite par M Issiaka Konaté, Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur a rencontré respectivement le Préfet et des membres de son cabinet, la mairie, le Conseil Régional du Kabadougou, le Roi et les dignitaires religieux, les jeunes et les femmes.

Dans la soirée du Vendredi, les Odienneka ont pris d’assaut la place du Rond Point principal, entourés des autorités policières et préfectorales pour assister à la projection publique de films de sensibilisation et ont ensuite posé des questions au Directeur Général et à sa délégation.

M Issiaka Konaté a expliqué que le Gouvernement n’est pas opposé au voyage mais tient à attirer leur attention sur cette manière de voyager, par des embarcations de fortune et en traversant le désert, qui a coûté la vie à environ 4000 personnes depuis 2012. Il a expliqué la politique du Gouvernement en terme d’emploi et de réinsertion et a exhorté les populations à saisir ces opportunités.

Le Directeur Général a aussi fortement encouragé les populations à dénoncer es réseaux afin de permettre leur démantèlement.

Selon M Konaté, tous ces efforts, en plus de la stabilisation souhaitée de la Libye aideront à réduire drastiquement ce phénomène.

Il a convié les jeunes et les femmes à une rencontre dès le samedi 03 décembre dans les locaux de la Préfecture de la ville pour poursuivre les échanges.

Les envoyés du Ministre Ally Coulibaly ont finalement regagné Abidjan le dimanche soir en attendant de nouvelles étapes, notamment celles de Bouaké et Man.

Une mission du Gouvernement ivoirien impliquant plusieurs ministères devrait bientôt se rendre en Italie pour une évaluation de la situation sur le terrain.


Sercom
Commentaires


Comment