Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Un Atelier de Validation du rapport sur les possibilités d’usage gratuit du roaming dans la CEDEAO s’ouvre à Abidjan
Publié le jeudi 8 decembre 2016  |  Abidjan.net
Atelier
© Abidjan.net par DR
Atelier sous-régional de validation du Rapport sur la communication gratuite en roaming dans l`espace CEDEAO
Un Atelier sous-régional portant sur la validation de la communication gratuite en roaming dans l`espace CEDEAO s`est ouvert mercredi 7 décembre 2016 à Abidjan en présence du Directeur de Cabinet du ministre de la poste et de l`Economie numérique, André Apété et de plusieurs experts Ouest-africains des télécommunications.
Comment


Un Atelier de Validation du rapport d’étude sur l’itinérance dans la zone CEDEAO ainsi que du rapport préliminaire de l’étude sur les liaisons manquantes et le partage d’infrastructures s’est ouvert mercredi à Abidjan.

Cet atelier qui réunit les experts venus des quinze pays de la zone CEDEAO, des partenaires au développement, des opérateurs de télécommunications et des responsables du secteur, permettra de partager leur point de vue afin d’aboutir à une vision commune sur la liberté des échanges voix (le roaming) dans la politique d’intégration régionale.

Le Dr. Isaias Barreto Da Rosa, Commissaire en Télécommunications et Technologies de l’Information de la CEDEAO, a rappelé la vision l’organisation sous-régionale relativement à l’itinérance régionale, qui, selon lui, « en plus d’être encouragée pour les biens et les personnes, mérite de l’être au niveau de la voix, à travers une réduction, voire une l’annulation des frais de communications intra régionales ».

André Apété, le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste, a quant à lui estimé que «réduire ou annuler les coûts des communications intra régionales, n’aurait rien d’innovant, et répondrait simplement à l’application de « best practices » réalisées au sein d’autres organisations régionales ».

Il a traduit toute la détermination, du Gouvernement ivoirien à soutenir cette initiative, qui contribue, selon lui, à : « impulser à l’organisation régionale, une nouvelle dynamique, basée sur l’usage des TIC ». André Apéte a félicité et encouragé les partenaires en l’occurrence la Banque mondiale pour la prise en compte de la variable TIC, dans sa politique de développement.

En réponse, Naomi J.Halewood, spécialiste senior ICT Policy, de la Banque Mondiale, a réaffirmé l’engagement de son organisation à soutenir les organisations régionales dans leur quête d’un mieux-être pour leurs populations, avant l’ouverture solennelle de cette rencontre sous-régionale prévue pour durer 48H.

Elisée B.
Commentaires


Comment