Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Législatives 2016/ Koumassi, Treichville : le vote se passe dans le calme sans affluence
Publié le dimanche 18 decembre 2016  |  Abidjan.net
Législatives
© Abidjan.net par D. Tagro
Législatives 2016/ Koumassi, Treichville : le vote se passe dans le calme sans affluence
Dimanche 18 décembre 2016. Abidjan. Vote timide à l’école Notre Dame de la paix de Treichville dans le cadre des élections législatives de 2016.
Comment


Les électeurs ne se bousculent pas devant les bureaux de vote pour les élections législatives de 2016, ce dimanche 18 décembre. « J’ai l’impression que les gens veulent qu’on aille les chercher dans leurs maisons», se plaint Willfried N’Da N’Guessan, président du bureau de vote 1 (BV1) au Groupe scolaire le Collectif 3 de Koumassi. Il est 13h 40 exactement et son bureau n’enregistre que 13 votants sur 368 électeurs. Mais il espère que la population va se presser dans l’après-midi pour accomplir son devoir civique. C’est le même constat au BV 2 du Groupe scolaire Collectif 1. Ce bureau qui a ouvert à 8 h 00 ne comptabilise que 12 votants à 13 h 35 mn. « C’est timide, il n’y a pas d’engouement », se résigne Mlle Ouattara membre de la Commission électorale indépendante (CEI) locale.

Dans le BV1 du Groupe scolaire Collectif 1, N’Guessan Jean Louis, scrutateur du Front populaire ivoirien (FPI) se tourne les pouces, un peu découragé. Il est à sa première expérience. « C’est un peu lent. C’est ma première fois d’observer et je vois qu’il n’y a pas d’affluence ». La représentante du Rassemblement des Houphouëtiste pour la démocratie et la paix (RHDP) est du même avis. « Il n’y a pas de problème sur le plan sécuritaire comme vous pouvez le constater, il n’y a pas de bousculade. La seule difficulté est qu’il n’y a pas d’affluence », regrette-elle. Cela est d’autant plus vrai qu’à l’arrivée de notre équipe de reportage, l’un des agents de la CEI de ce bureau de vote dormait profondément. Aux dires d’Élingan Paul Vincent, président du bureau de vote, jusqu’à 13h 30 mn, seulement 25 personnes ont accompli leur devoir citoyen. Hormis la faible affluence, dit-il, « tout se passe bien », l’appareil d’identification biométrique qui a posé des difficultés aux précédents scrutins, « fonctionne à merveille ».
Sur le plan sécuritaire, des agents des Forces de l’ordre sont bien visibles à l’entrée du centre.

Le Groupe scolaire BAD 9 de Koumassi-Bia Sud qui compte seulement un bureau avec 90 votants est ouvert depuis 8h00. A 9h05, lors de notre passage, seulement un seulement bulletin était visible dans l’urne transparente. 15 minutes plus tard, le bureau enregistre un deuxième électeur. « C’est un acte assez important. Ce sont les députés qui décident de la destinée d’un pays. Et si je viens voter celui de mon choix, c’est comme si je choisis moi-même ma destinée », confie Adrien Amani Kouadio, après avoir accompli son vote. Notons que seuls le FPI et le RHDP ont des scrutateurs dans ce bureau. « Tout se passe bien », confie une observatrice de la Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI), trouvée sur place.
Notons qu’à Koumassi, les électeurs sont appelés à choisir entre cinq listes de candidats à ces législatives 2016.

Le cap est mis sur Treichville. A l’école Notre Dame de la paix, le scrutin se déroule dans le calme. Les acteurs des cinq bureau de vote visités sont unanimes : « Tout se passe de manière paisible. Il n’y a rien à signaler si ce n’est que la faible affluence des électeurs ». Le BV2 enregistrait une vingtaine d’électeurs à 10 h 45 quand le B 1 ne totalisait que 21 votants à 11h 05. Notons que à Treichville les électeurs opèrent leur choix parmi 10 listes de candidats.

Rappelons que plus de 6 millions d’électeurs sont appelés, ce dimanche, dans les urnes pour choisir les députés devant constituer le premier parlement de la IIIème République de Côte d’Ivoire. Au total 1337 candidats sont en lice pour 255 sièges que compte le parlement.

Signalons également que près de 30.000 hommes des forces armées de Côte d’Ivoire sont déployés sur l’ensemble du territoire national pour sécuriser ce scrutin législatif selon le Haut commandement des Forces armées de Côte d’Ivoire.

D.Tagro
Commentaires


Comment