Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Salubrité en période de Fêtes de fin d’année : Une campagne de sensibilisation lancée par l’Agence Nationale de la Salubrité Urbaine
Publié le jeudi 22 decembre 2016  |  Abidjan.net
Salubrité
© Abidjan.net par Marc Atigan
Salubrité urbaine en période fêtes de fin d`année: l`ANASUR entame la sensibilisation des populations
L`Agence Nationale de la Salubrité Urbaine a lancé ce Mercredi 21 Décembre 2016, au Marché de Port-Bouët, une campagne de sensibilisation à la Propreté des villes et communes de Côte d`Ivoire à l`occasion des fêtes de fin d`année.
Comment


A l’occasion des Fêtes de fin d’année, les villes de la Côte d’Ivoire en général et le District d’Abidjan en particulier, subiront une vague d’activités festives. C’est dans ce cadre que l’Agence Nationale de la Salubrité Urbaine (ANASUR) a lancé une campagne de sensibilisation des populations à la Salubrité en période de fêtes de fin d’année. Entamée le 1er Décembre dernier, elle prendra fin le 20 Janvier 2017. La phase pratique s’est déroulée, hier Mercredi 21 Décembre au Marché de Port-Bouët en collaboration avec la direction des Marchés de la Communes de la Mairesse Hortense Aka-Angui et de la Fédération Nationales des Commerçants de Côte d’Ivoire. « Cette campagne a pour objectif de sensibiliser les populations aux bonnes pratiques de salubrité. C’est dans ce cadre que ce plan de communication est mis en œuvre en vue de la réalisation d’une opération dénommée Spécial propreté des gares routières et des corridors. Il s’agira de sensibiliser les transporteurs, voyageurs et commerçants à veiller à la propreté des gares routières et des corridors par la mise en place de dispositifs de Salubrité » a indiqué Daouda Dosso, le responsable du projet.

Les fêtes de fin d’année, à l’instar des autres fêtes de réjouissance, connait d’une manière générale, une forte production de déchets. À cet effet, seront sensibilisés les transporteurs, voyageurs, commerçants aux abords des gares et les populations à travers le message suivant « J’ai le droit de vendre, de vaquer à mes occupations mais je n’ai pas le droit de salir… ».

« Hormis la capitale économique, plusieurs villes de l’intérieur connaîtront le même sort » a ajouté Monsieur Dosso avec de clore son propos.

MIA.
Commentaires


Comment