Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Session ordinaire de la Mugefci: 268 délégués adoptent un budget en baisse
Publié le vendredi 30 decembre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


268 sur 288 délégués ont adopté en session ordinaire le budget et le plan d’action annuel de la Mutuelle Générale des Fonctionnaires et Agents de l’Etat de Côte d’Ivoire de l’année 2017. C’était le jeudi 29 décembre 2016 à l’Université Nangui-Abrogoua d’Abobo- Adjamé.
Le budget 2017 de la Mugef-ci, s’équilibre en ressources et en emploi à la somme de 30 milliard 7 cents millions contre 30760220000FCFA en 2016, soit une baisse de 60, 220000FCFA (-0,20). En réalité, les prévisions de cotisations ne baissent pas. Au contraire, elles enregistrent une augmentation significative de 2 140 148 278 FCFA en 2017. De quoi à réjouir Soro Mamadou, président du conseil d’administration de la Mugefci qui s’est exprimé face à la presse après l’adoption par acclamation de ce budget : « Les ressources d’une année budgétaire ont deux grandes composantes : la cotisation des membres et les ressources additionnelles générées par l’activité telles que les placements en DAT de nos réserves. Donc, il peut arriver que sur une année, les ressources additionnelles peuvent avoir une visibilité de réduction n’empêche que les cotisations de par le fait que les recrutements continuent, il y est une augmentation. C’est ce système qui est mis en place ». Au titre du plan d’action 2017, les délégués ont cautionné le conseil d’administration à l’effet de procéder à la création administrative d’une société anonyme de microfinance d’un capital de 500 millions, une autre de gestion immobilière pour 10 millions FCFA et de continuer les activités de faisabilité de création de la société d’offre de soin avec un capital de 10.000.000 FCFA. Les membres de la Mugefci seront prélevé 10 000FCFA sur leur compte au sein de la mutuelle afin de financer la microfinance. Concernant le financement de la société immobilière et celle de l’offre de soin, la Mutuelle et ses partenaires assureront leurs mises en place. A en croire, Soro Mamadou, la création de ces 3 entreprises prouve la diversification de la mutuelle : « Par cette diversification des activités, la Mugefci va mieux contribuer à l’élargissement de la protection sociale, l’accès facile et souple au logement des fonctionnaires de Côte d’Ivoire. La microfinance permettra aux familles de chaque fonctionnaire d’avoir accès à des prêts souples, efficients qui leur permettra de créer des activités génératrices de revenus, et consolidera le volet assurantiel de la mutuelle. La société d’offre de soin va permettre d’améliorer la qualité de soin et le plateau technique de la Côte d’Ivoire ». En fin de mandat, Soro Mamadou qui n’a pas voulu aborder le sujet de sa réélection à la tête du conseil d’administration, s’est réjoui de son bilan depuis 2011 : « les sanctions de diverses sortes ont été levées, l’accès réel aux prestations en matière de consommation est effective. Nous sommes passés de 235 millions par mois en 2011-2012 à aujourd’hui 1milliards 400 millions par mois en fin d’année 2016. Au niveau de la bonne gouvernance nous avons mis des outils de contrôle tels que le comité d’audit permanent, les CCN qui viennent s’informer, l’auto-critique et la critique est une réalité et fait partie de l’activité. Nous avons également rendu plus dynamique sur ces produits. A travers Ivoire santé, nous sommes de 7000 membres à 43 000. Cela veut dire que les produits sont devenus dynamiques. Enfin vous remarquez »

OD avec MB
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3827 du 30/12/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment