Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Tourisme et hôtellerie: ‘’Seulement 12,27% des structures ont un acte administratif’’
Publié le mardi 3 janvier 2017  |  Fraternité Matin
4ème
© Abidjan.net par Serges T
4ème édition du SITA: cérémonie d`ouverture et visite de stands en présence de plusieurs membres du gouvernement
Mercredi 26 Février 2014. Abidjan. En vue de valoriser les échanges entre professionnels de l’industrie touristique, Roger Kakou, ministre du tourisme a procédé au lancement de la 4ème édition du Salon International du Tourisme d`Abidjan. Photo: Roger Kakou, ministre du tourisme.
Comment


Roger Kacou, ministre du Tourisme, animant une conférence-bilan de l’exercice 2016, a réitéré l’embellie du secteur amorcée depuis trois années, mais a toutefois émis des écueils.

Réunissant à son cabinet d’Abidjan-Plateau, la veille de la saint-sylvestre, les médias et ses collaborateurs, le ministre du Tourisme, Roger Kacou, a fait le bilan de l’exercice écoulé, autour de quatre axes principaux: l’assainissement de l’environnement du secteur touristique; l’amélioration de l’offre de service; l’amélioration de la visibilité du pays et de la promotion de la destination ivoirienne et les perspectives pour 2017.

S’il ressort, largement, que « le bilan est positif et au-delà des prévisions », avec une contribution au Pib qui tourne autour de 5% selon la Banque mondiale (4.8% en 2015), le ministre note, toutefois, qu’il y a un effort supplémentaire à fournir pour être aux standards internationaux et atteindre pour 2020, l’objectif pour la Côte d’Ivoire d’être « la 1ère destination ouest-africaine ».

Au chapitre donc de l’amélioration de l’offre de service et, plus spécifiquement, en ce qui concerne les actions développées pour la mise en conformité, « les opérations de contrôle des établissements de tourisme ont montré que sur 2142 établissements visités, seulement 263 disposent d’un acte administratif, soit 12,7% ».

Second bémol de l’année écoulée, les discussions qui achoppent sur la révision à la hausse de la Taxe de développement touristique (Tdt), passant de 1,5% à 4% voire 6% et qui devrait renflouer les capacités opérationnelles du Fonds de développement touristique (Fdt) au profit des opérateurs et dont la réforme entamée en 2016 devrait s’achever cette année.

D’autant plus que si la mise en conformité, le classement et autres mesures d’assainissement sont menés à terme, avec en ligne de mire, une inversion copernicienne des 12,7% susmentionnés
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment