Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique nationale: Le gouvernement Duncan 5 vit ses dernières heures, ce qui attend les ministres
Publié le mercredi 4 janvier 2017  |  LInfodrome
Conseil
© Présidence par DR
Conseil des Ministres hebdomadaire présidé par le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA
Jeudi 03 novembre 2016.Abidjan. au Palais de la Présidence de la République.Conseil des Ministres hebdomadaire présidé par le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA
Comment


En ce début d’année 2017, la classe politique ivoirienne va connaitre une importante mue avec notamment, des nominations au sein des principales institutions. Le gouvernement devrait être le premier à connaitre des changements dans les prochains jours.

Lors de son message à la Nation diffusé le 31 décembre dernier, le président ivoirien, Alassane Ouattara a exprimé sa volonté de voir les institutions de la République fonctionner rapidement. Avec notamment, les différentes nominations. Les choses selon nos sources, devraient aller vite ces jours-ci.

La première instance qu’Alassane Ouattara va relooker est le gouvernement ivoirien. Plus de deux semaines après les élections législatives, l’actuel gouvernement va présenter sa démission. « Cela devrait se faire lors du prochain Conseil des ministres prévu ce jeudi », indique une source proche du Palais d’Abidjan.

Ce remaniement sera fortement influencé par les législatives. En effet, la fonction de ministre étant incompatible à celle de député, certains ministres pourraient se contenter du parlement en cas de non reconduction tandis que d’autres pourraient laisser leurs suppléants siéger pour se consacrer à leur poste au gouvernement.

Par contre, certains membres actuel du gouvernement pourraient tout simplement tout perdre. Il s’agit notamment d’Affoussiata Bamba-Lamine, Allah Kouadio Rémi et Anzoumana Moutayé. Ces derniers qui ont échoué à se faire élire pourraient voir Alassane Ouattara leur retirer sa confiance. Ce, d’autant plus que nos sources indiquent que les ministres engagés à ces législatives ont été engagés par le président ivoirien à sortir du gouvernement en cas d’échec. 
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment