Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Climat et sécurité alimentaire : une convention de financement FAO-Côte d’Ivoire pour l’atteinte des objectifs
Publié le vendredi 6 janvier 2017  |  AIP
Sécurité
© Abidjan.net par PR
Sécurité alimentaire : Signature d`une convention entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la FAO pour la filière riz
Jeudi 05 janvier 2017. Abidjan. Plateau. 10e étage Tour D. Le Ministre de l`environnement et du développement durable, Rémi Allah-Kouadio et le Représentant Résident de la FAO, Germain Da Silva ont procédé, ce jeudi, à la Signature d’un Accord de Partenariat entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la FAO portant sur le Projet « Contribution à l’atteinte des objectifs liés au changement climatique et à la sécurité alimentaire via l’agriculture intelligente face au climat en Côte d’Ivoire – cas de la filière riz ». Ce projet vise à renforcer les capacités de la Côte d’Ivoire face aux effets déjà visibles des changements climatiques, dans la filière riz.
Comment


Abidjan - Le ministère de l’Environnement et du Développement durable de Côte d'Ivoire et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont conclu, jeudi à Abidjan, une convention de financement du projet pour la contribution à l’atteinte des objectifs liés au changement climatique et à la sécurité alimentaire.

"La signature de ce projet vise à renforcer les capacités de la Côte d’Ivoire face aux effets visibles du changement climatique, principalement dans la filière du riz », a expliqué le représentant de la FAO en Côte d’Ivoire, Germain Dasylva.

Ce projet, doté d'un budget d'environs 126 millions F FA, sera exécuté en synergie avec d’autres initiatives. Il s'agit notamment deux projets régionaux, en cours de mise en œuvre par les deux parties, portant sur le renforcement des capacités et de partage d’expériences pour le développement durable de la chaîne de valeur du riz en Afrique, grâce à la coopération sud-sud et l’appui à la transition vers des systèmes alimentaires basés sur l’agriculture.

Le ministre ivoirien de l’Environnement et du Développement durable, Allah Kouadio Remi, s’est pour sa part félicité de ce partenariat qui se présente comme "un appui concret des institutions des Nations Unies à la mise en œuvre de l’accord de Paris dans notre pays".

L’impact de ce projet, selon le ministre, est de contribuer à l’adaptation du secteur vivrier aux changements climatiques via la promotion de pratiques d’agriculture intelligente face au climat en Côte d’Ivoire, pour assurer la sécurité alimentaire dans le pays.

"L’accent sera mis (dans le cadre de cette initiative) sur la filière du riz qui est l’une des denrées alimentaires les plus consommées en Côte d’Ivoire par toutes les catégories de la population", a-t-il indiqué.

Le projet est prévu pour une durée de 18 mois.

tg/tm
Commentaires


Comment