Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Musique / Voici celle qui veut remplacer Cesaria Evora
Publié le vendredi 13 janvier 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Elle s’appelle Manika et vit en Côte d’Ivoire. Elle arrive avec de la lambada-Zouk, chantée avec le même timbre vocal que la Capverdienne Cesaria Evora, la Diva aux pieds nus. Manika a dans sa besace un single de deux chansons avec deux remix. La première chanson, ‘’Sin Sabéba’’ qui veut dire si je savais en créole capverdien, est une composition de 4 minutes 17 secondes. Cette chanson relate la vie d’un aventurier qui, loin de son pays natal, en a la nostalgie, surtout lorsqu’il rencontre des difficultés apparemment supportables. ‘’ Sin Sabéba est de la Lambada-Zouk à couper le souffle d’un mélomane averti. Il faut l’écouter pour en témoigner. Quant à la deuxième chanson, ‘’Maye’’ qui veut dire la mère en créole est un hommage rendu à toutes les mères du monde pour leur dire qu’elles sont l’alpha et l’oméga d’un enfant. ‘’Maye’’ est chantée sur un rythme doux et langoureux comme si c’était la grande Cesaria Evora qui distillait ses décibels endiablés. Elle fait 4minutes 15. A ces deux compositions, il y a deux Remix bien enlevées. ’Sin Sabéba’’ et ’’ Maye’’ ont aussi une saveur de jazz.
L’artiste Manika est Ivoirienne de par son père et Capverdienne par sa mère. Elle chante en Créole capverdien, en Wolof, en Lingala, en français. Manika a commencé la musique depuis toute petite à Dakar où elle y était avec ses parents. C’est là qu’elle a commencé dans les émissions infantiles radiophoniques du Sénégal. C’est ce tremplin qui lui a donné le goût de la musique, surtout que son père était un professeur de violon.
Manika, la nouvelle Cesario Evora est une artiste qui cherche un producteur pour ses œuvres musicales dont la qualité est indéniable. Il faut les écouter pour savoir que Manika est artiste qui veut atteindre des sommets si l’on lui donne sa chance.

M.Ouattara
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3838 du 13/1/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Autres articles
  • Fespaco 2017 : Le comité d’organisation installé
    L’intelligent d’Abidjan - 13/1/2017
  • La Guinée Bissau ou la grande curiosité
    L’intelligent d’Abidjan - 13/1/2017
  • Au Burkina Faso, on retient son souffle
    L’intelligent d’Abidjan - 13/1/2017
  • L’Algérie : un autre grand favori
    L’intelligent d’Abidjan - 13/1/2017
  • Can Gabon 2017 / Les Éléphants sont à Oyem !
    L’intelligent d’Abidjan - 13/1/2017
  •  Tous les articles d'actualités
    Comment

    Petites Annonces avec Annonces.ci  



    Comment