Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Coulibaly Amadou, opérateur économique et fils de Sinematiali : Il faut que la jeunesse prenne son destin en main
Publié le mardi 17 janvier 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Coulibaly Amadou, opérateur économique a été candidat indépendant aux élections législatives du 18 décembre 2016 à Sinématiali. Malgré sa défaite, il a invité la jeunesse de Sinematiali à regarder dans le sens de son développement. Cette option passe par une prise de conscience. C’était à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux du haut conseil politique du réseau du Raca à Coulibaly Amadou
Le Dimanche 15 janvier 2017, dans un réceptif hôtelier de la place, Coulibaly Amadou dit Arnaud s’adressant aux jeunes de Sinematiali réunis à travers le réseau des amis de Coulibaly Amadou (Raca) les a invités à prendre leur destin en main. Selon lui, cette ville doit prendre l’envol de son développement et avec elle, sa jeunesse : « la mobilisation continue. Nous avons déjà fait beaucoup, mais il reste beaucoup à faire. Je suis fier de la jeunesse de Sinematiali parce que vous savez ce que vous voulez. Tant que la jeunesse ne prendra pas en main son destin, ce n’est pas évident que Sinematiali évolu. Et pour cela, il faut que la jeunesse soit consultée. Et pour que la jeunesse soit consultée, il faut qu’il y ait un des leurs au sommet de l’Etat », a-t-il conseillé. Pour le changement de cette ville, Coulibaly a indiqué avoir pris attache avec les plus hautes autorités politiques du Rhdp. « Nous avons informé les hautes autorités de la Côte d‘Ivoire et du Rhdp pour leur dire qu’il faut un changement à Sinematiali. Si les hautes autorités ont pris conscience qu’elles doivent compter avec Sinematiali, c’est déjà une victoire », s’est-il réjoui. Cet acteur de développement a en outre annoncé son entrée en politique. Il a décidé de ne plus se limiter aux actions sociales et de développement de la région. « Au départ, je ne faisais pas la politique, mais maintenant, nous allons entrer de plain-pied dans la politique », a-t-il fait savoir.
Soro Koutougo Siriki, superviseur du Raca a pour sa part signifié que la naissance de ce réseau a pour mission d’assurer le relais des actions de développement de leur mentor dans la région. Selon lui, le développement n’a pas de couleur politique, et les multiples actions de développement posées par Coulibaly Amadou méritent des actions de reconnaissance.

EF
Commentaires


Comment