Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grève des fonctionnaires : le Gouvernement présente ses solutions à l’intersyndical jeudi
Publié le mercredi 18 janvier 2017  |  Abidjan.net
Grève
© Abidjan.net par D. Tagro
Grève des fonctionnaires : le gouvernement et les fonctionnaires en discussions au ministère de la Fonction publique
Lundi 16 janvier 2017. Abidjan. Grève des fonctionnaires : le gouvernement et les fonctionnaires en discussions au ministère de la Fonction publique. Photo: (de g. à d) Les ministres de l’Emploi et de la Protection sociale Jean-Claude Kouassi, Adama Koné en charge de l’Economie et des finances et Pascal Abinan de la Fonction publique.
Comment


Une rencontre est prévue entre le Gouvernement et l’intersyndical des fonctionnaires des agents de l’Etat de Côte d’Ivoire en vue de proposer des solutions à leurs revendications. L’annonce a été faite lors d’une déclaration du Gouvernement en rapport avec les troubles sociaux dans le pays, à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 18 janvier 2017, au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau.

Pascal Abinan, ministre de la Fonction publique s’est étendu sur les causes de la grève des fonctionnaires. Leurs revendications, a-t-il indiqué, portent sur six points dont les deux principaux sont: l’ordonnance de 2012 sur la pension de retraite et le stock des arriérés suite au déblocage et à la revalorisation salariale. « Le gouvernement a examiné ces problèmes et des réponses seront données le jeudi », a rassuré le ministre de la Fonction publique. « Demain nous les rencontrons pour faire des propositions. Nous espérons que ces propositions du Gouvernement vont les rassurer et qu’à partir de ce moment le mot d’ordre de grève va être levé, et que le travail va reprendre », a-t-il souhaité. Il a insisté, par ailleurs, sur les conséquences de cet arrêt de travail sur l’environnement socio-économique du pays. Se demandant avec quoi l’Etat va payer ce qui est dû aux fonctionnaires si « tous les services pourvoyeurs de ressources au budget de l’Etat ont été fermés ; des contribuables qui sont venus payer leurs impôts n’ont pas pu avoir accès aux bureaux».

Rappelons que lundi, le ministre Pascal Abinan a demandé aux syndicats de «lever leur mot d’ordre" de grève et a assuré que des solutions seront apportées à leurs revendications», à l’issue du Conseil des ministres mercredi, lors d’un échange avec les responsables de la plateforme des syndicats.

Le porte-parole de l’organisme intersyndical, Jean-Yves Abonga que nous avons joint mardi soir au téléphone, a donné la position des fonctionnaires. « Mes camarades secrétaires généraux et moi avons décidé, à l’unanimité, de maintenir le mot d’ordre de grève jusqu’à vendredi en attendant qu’on obtienne les réponses du gouvernement », a-t-il rapporté.

Notons que la grève des fonctionnaires, entamée depuis le 9 janvier 2017, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Elle vise le paiement effectif des arriérés de salaire à hauteur de 243 milliards de F CFA, le retrait de la réforme de la retraite de 2012, la liberté syndicale, le retrait des impôts superflus et la revalorisation des salaires actuels.

D.Tagro
Commentaires


Comment