Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Suspension de la grève des agents de la Radio télévision ivoirienne
Publié le dimanche 29 janvier 2017  |  APA
La
© Autre presse par DR
La Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI)
Comment


La grève des agents de la Radio télévision ivoirienne (RTI, service public) prévue pour les lundi 30 et mardi 31 janvier a été suspendue pour donner une chance aux négociations qui se poursuivent entre la Direction générale de cette entreprise et les syndicats.

« La grève des agents de la RTI prévue pour les lundi 30 et mardi 31 janvier est suspendue. La Direction générale de la RTI et les syndicats poursuivent les négociations » rapporte un communiqué signé par Kouadio Amonzame du Syndicat national des agents des organes des secteurs publics et para-publics de l’information (SYNINFO) et Yahouet Malik de l’Intersyndicale, transmis à APA samedi.

« Les secrétaires généraux du SYNINFO et de l’Intersyndicale exhortent les camarades à faire plus d’efforts dans l’accomplissement des travaux quotidiens pour le bonheur de nos clients que sont les auditeurs et les téléspectateurs », ajoute le texte. Cette mesure de suspension a été prise vendredi à l’issue d’une rentre entre les syndicats et la direction générale de la RTI.

Lors de sa séance du mois de février 2016, le Conseil d’Administration de la RTI a pris une résolution demandant au Directeur Général de réduire les effets financiers des avancements pour mieux maîtriser la masse salariale.

A l’issue de négociations, les partenaires sociaux et la Direction Générale ont signé la Convention de mars 2016 portant règlement définitif de la problématique d’avancement catégoriel. Ainsi l’article 2 de cette convention indique que les effets financiers sont pris en compte à partir de janvier 2017, dans la limite de cent millions Francs CFA. Cela correspond au tiers de la valeur usuelle du bond indiciaire pour chaque agent.

En contrepartie, la Direction Générale s’est engagée à ne pas mettre en œuvre un licenciement collectif pendant deux ans du fait de cette évolution prudente de la masse salariale.

Le 21 octobre 2016, la Direction Générale a ouvert un cadre de concertation pour rassurer les partenaires sociaux sur son engagement à respecter ladite Convention. Ce cadre d’échanges devait permettre d’aborder les questions du statut du personnel, de l’évaluation des performances, de la grille des salaires, de la scission de la RTI et de la libéralisation de l’espace audiovisuel.

Mais, le 27 octobre 2016, les partenaires sociaux ont soulevé trois préalables (la mise à disposition des états financiers de l’entreprise, la mise à disposition de tableaux d’affichage dédiés et la remise immédiate des 540 décisions d’avancement individuel).

En dépit de ce dialogue, les organisations syndicales ont choisi de déposer un préavis de grève le 12 janvier 2017. En vue de préserver le dialogue social, le 17 janvier 2017, la Direction Générale a saisi l’inspection du Travail du ressort qui a rencontré les représentants syndicaux dans la matinée du 18 janvier 2017. Cette suspension de la grève permettra à l’inspection du Travail de s’imprégner davantage du dossier dans le cadre de la poursuite des négociations.

LS/APA
Commentaires


Comment