Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Fluidité des transports : la CEDEAO lance une étude pour améliorer la gestion des corridors
Publié le mardi 7 fevrier 2017  |  Abidjan.net
Gestion
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Gestion des Corridors pour améliorer la fluidité des transports : une étude entamée par la CEDEAO
Lundi 6 Février 2017. Abidjan. Une mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), avec à sa tête Me Léon Folquet, a entamé une étude en vue de l’élaboration d’un plan d’action pour le développement et la gestion des corridors de l’espace communautaire. C’était au cours une séance de travail à l’Observatoire de la fluidité des transports (OFT)
Comment


Une mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) entame une étude en vue de l’élaboration d’un plan d’action pour développer et gérer les corridors de l’espace communautaire. A la tête de la mission, Me Léon Folquet a eu une séance de travail à l’Observatoire de la fluidité des transports (OFT) hier lundi 6 Février 2017 à Abidjan-II Plateaux.

Les corridors, c’est-à-dire les couloirs de circulation reliant un port à un pays de l’interland, ont été créés par la volonté de faciliter les échanges entre Etats et d’en faire des outils intégrés du développement économique et social. «Mais la mise en œuvre n’a pas été achevée. Certaines stratégies n’ont pas été élaborées, si bien que la gestion n’a pas toujours donné les résultats escomptés», a expliqué le Secrétaire général de l’OFT.

Selon M. Touré Abdoulaye, l’enjeu pour la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre d’une stratégie coordonnée se situe dans un transit plus fluide des biens et des marchandises depuis les ports d’Abidjan et de San Pedro jusqu’aux pays voisins du nord (Mali, Burkina, Niger…). Et la stratégie améliorée doit prendre en compte la vision de chaque pays de la CEDEAO sur les volets sécuritaires, commerciaux et de flux humains. C’est pourquoi il a promis un soutien pendant et après l’étude.

« Il y va de la compétitivité de nos ports et partant de la compétitivité de l’économie ivoirienne dans son ensemble », a précisé M. Touré, par ailleurs président du Comité national de facilitation des transports (CNF).
L’étude financée par l’agence américaine de développement (USAID) va couvrir 8 pays de l’Afrique de l’Ouest jusqu’à son terme prévu en septembre. Elle doit aboutir notamment, selon l’expert de la CEDEAO, à la mise en place «d’institutions de gestion des corridors ».

Durant l’étape ivoirienne qui s’étale jusqu’au vendredi, Me Folquet aura des séances avec les différentes structures et les acteurs impliqués dans la gestion des corridors afin de recueillir leurs avis et leurs attentes. Un entretien avec le ministre des transports, Amadou Koné, a été programmé ce jour.

Marc ATIGAN
Commentaires


Comment