Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Bouaké: L’État cède aux revendications des agents de mairie
Publié le mercredi 15 fevrier 2017  |  Notre Voie
Comment


Lossani Coulibaly, représentant du Collectif des agents des mairies des ex- zones centre nord ouest (CNO), avait menacé, le 5 février dernier, au sortir d'une assemblée générale : «Si à l'issue de la rencontre avec la hiérarchie, rien n'est fait, alors en plus d'un arrêt de travail, nous mènerons des actions pacifiques pour nous faire entendre à partir du lundi 13 février 2017». Toutefois, cette menace ne sera pas mise à exécution. Après une rencontre, jeudi dernier, entre les syndicats des agents des ex- zones CNO et le directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur, un accord a été trouvé. Les mairies n’ont donc pas été fermées hier.

«Nous avons obtenu un premier paiement de nos arriérés. Dans deux semaines, la date exacte du premier versement sera communiquée. Nous sommes satisfaits», a affirmé Lossani Coulibaly, samedi 11 février 2017, au cours d'une assemblée générale à la Bourse du travail de Bouaké. Cependant, il prévient que l’État, à travers le directeur de cabinet du ministre, à intérêt à respecter ses engagements. Dans le cas contraire, les agents de mairie aviseront.

Ils sont plus de 3000 agents à réclamer 83 mois d'arriérés de salaires, soit environ 18 milliards de FCFA.

Bandaman Kouakou
Commentaires


Comment