Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Retraite annuelle de l’équipe pays du système des nations unies en Côte d`Ivoire : Discours de Madame Nialé KABA, Ministre du Plan et du Développement
Publié le jeudi 16 fevrier 2017  |  Ministères
Retraite
© Ministères par DR
Retraite annuelle de l’équipe pays du système des nations unies en Côte d`Ivoire : Rencontre du Ministre du Plan et du Développement et le Système des Nations Unies
Comment


- Monsieur le Coordonnateur Résident des Activités Opérationnelles du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire ;

- Mesdames et Messieurs les Chefs d’Agences du Système des Nations Unies ;

- Mesdames et Messieurs, en vos rangs, grades et qualités


Monsieur le Coordonnateur,
Mesdames et Messieurs,
C’est pour moi un réel plaisir de me retrouver parmi vous ce matin, à cette importante rencontre consacrée au bilan 2016 des activités et à l’identification des grands axes stratégiques 2017 de l’Equipe-pays du Système des Nations Unies (SNU) en Côte d’Ivoire.

Avant tout propos, permettez-moi de saluer, cette initiative qui n’est pas à sa première édition, et qui offre au début de chaque année, une excellente opportunité pour le Gouvernement de partager avec vous sa vision en matière de développement, mais aussi ses attentes vis-à-vis du Système des Nations Unies.

En nous associant à cette rencontre, vous réaffirmez votre disponibilité à communiquer sur vos actions, mais aussi à renforcer le dialogue avec le Gouvernement, en vue d’optimiser l’efficacité des interventions dans notre pays. Je vous en remercie sincèrement.
Il me plait de saisir cette occasion pour vous présenter, au nom du Gouvernement et en mon nom personnel, mes sincères vœux de santé, de succès dans vos activités et de bonheur partagé avec tous vos proches.

Monsieur le Coordonnateur,
Mesdames et Messieurs,
Cette importante rencontre me parait indiquée pour traduire les remerciements et les félicitations de S.E.M Alassane OUATTARA et du Gouvernement au Système des Nations Unies, pour son accompagnement constant à la Côte d’Ivoire dans sa politique de développement, à travers ses interventions multiformes.

Je voudrais également saisir cette occasion pour réaffirmer l’engagement du Gouvernement dans la mise en œuvre de la réforme des Nations Unies en Côte d’Ivoire initiée suivant l’approche « Unie dans l’Action ». Il me plait à cet égard de réaffirmer l’engagement du Gouvernement de transférer 30 milliards de francs CFA au Fonds Commun DaO comme déjà indiqué. La réforme des Nations Unies en Côte d’Ivoire permettra, j’en suis convaincue, de répondre de manière unifiée, efficace et mieux coordonnée les priorités nationales afin d’atteindre les objectifs définis dans le PND 2016-2020.

Mesdames et Messieurs,
Est-il besoin de le rappeler, l’ambition affichée par le Gouvernement est de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020.

A cet effet, le Gouvernement a élaboré le Plan National de Développement (PND) 2012-2015, dont la mise en œuvre satisfaisante a permis de réaliser sur cette période, un taux de croissance annuel moyen de 9%, soutenu notamment par une forte impulsion de l’investissement public et privé.

Le second plan, le PND 2016-2020, devrait consolider cette dynamique et permettre d’accélérer la diversification et la transformation de l’économie, ainsi qu’une meilleure répartition des fruits de la croissance, afin de réduire de façon substantielle la pauvreté.

Afin d’atteindre ces objectifs, plusieurs défis sont à relever, notamment : (i) assurer la transformation structurelle de l’économie ; (ii) garantir une meilleure redistribution des fruits de la croissance aux populations surtout au profit des plus défavorisées ; (iii) créer les conditions pour une croissance plus durable et une économique plus résiliente ; (iv) bâtir des infrastructures sociales de base de qualité ; (v) créer des emplois décents surtout pour les jeunes ; (vi) faire bénéficier le pays du dividende démographique, (vii) pérenniser les acquis en matière de réconciliation nationale et de cohésion sociale et; (viii) créer les conditions pour garantir la sécurité et la paix.

Monsieur le Coordonnateur,
Mesdames et Messieurs,
L’année 2016 a été marquée par l’organisation d’un Groupe Consultatif à Paris qui a permis de recueillir des promesses de financement de 7 700 Milliards de F CFA, contre 4 425 Milliards de F CFA attendus.

L’année 2016 a été également marquée par l’avènement de la 3e République, à travers notamment l’adoption par référendum d’une Constitution plus moderne, mieux orientée vers le développement inclusif et une meilleure prise en compte de la question du genre.

Monsieur le Coordonnateur,
Mesdames et Messieurs,
L’année 2017 doit servir de tremplin pour consolider les résultats socio-économiques obtenus par notre pays sur la période 2012-2015 et avancer résolument vers la mise en œuvre réussie du PND 2016-2020 pour l’émergence de notre pays et le bonheur de nos populations. Les priorités du Gouvernement pour cette année sont multiples.

Sur le plan institutionnel, après la nomination du premier Vice-Président de la République, la mise en place de la nouvelle Assemblée Nationale, celle du Sénat pourrait achever la mise en place des nouvelles institutions.

L’objectif de tous ces changements institutionnels est de moderniser notre pays afin de le doter d’institutions fortes.

Sur le plan économique, l’économie ivoirienne restera sur la voie d’une croissance forte et durable. Pour atteindre cet objectif, la stratégie du Gouvernement reposera sur la transformation structurelle de l’économie, avec comme moteurs les pôles de compétitivité et les industries de transformation de produits de base et l’exportation.
Les efforts du Gouvernement iront dans le sens de rendre la croissance inclusive à travers l’accélération de la redistribution des fruits de la croissance, surtout pour les plus défavorisés.

Au niveau social, nous multiplierons les initiatives en faveur du développement du capital humain notamment des jeunes et à l’extension de la protection sociale. A cet effet, un accent particulier sera mis sur la formation professionnelle et l’auto-emploi des jeunes, la mise en œuvre de la couverture maladie universelle et l’opérationnalisation du projet de filets sociaux productifs.

De même la construction et la réhabilitation d’infrastructures sanitaires et éducatives ainsi que les infrastructures économiques (routes, eau potable, énergie) qui sont des facteurs clés pour parvenir à un développement durable et, destinés à fournir des prestations de qualités, accessibles à nos populations constitueront l’une de nos priorités.
Monsieur le Coordonnateur,
Mesdames et Messieurs,
Comme vous pouvez le constater, les chantiers sont importants et nous savons compter sur votre engagement et votre accompagnement pour relever ces défis.

Les attentes du Gouvernement s’expriment essentiellement en termes d’appui constant dans la demarche de l’Etat à adresser les questions appropriées, trouver les solutions idoines et surtout dérouler des plans d’actions permettant de garantir une croissance économique plus inclusive et durable.
Ainsi afin de mieux coordonner la mobilisation des ressources, renforcer la traçabilité et l’efficacité de l’Aide au développement à travers notamment l’alignement des interventions des partenaires sur les priorités nationales, le Gouvernement s’est inscrit dans une dynamique de renforcement du dispositif réglementaire et institutionnel de coordination de leurs appuis en Côte d’Ivoire.

A ce niveau, le SNU pourrait contribuer à la réussite de cette réforme, en accompagnant le Gouvernement sur les aspects techniques, financiers, mais aussi la capitalisation de bonnes expériences enregistrées dans d’autres pays.

Au titre de l’inclusivité de la croissance, le SNU pourrait accompagner le gouvernement pour mettre en œuvre des politiques et programmes visant la réduction de la pauvreté et la réduction des inégalités à travers notamment la réalisation d’études, des revues des dépenses publiques dans tous les secteurs.

De même, pour réussir sa volonté de faire de la décentralisation un maillon essentiel de sa politique de développement, le Gouvernement attend de ses Partenaires un appui constant, en l’accompagnant notamment dans l’opérationnalisation de la mise en œuvre de notre politique nationale de décentralisation afin d’assurer une cohérence avec le niveau central tout en garantissant une meilleure implication des populations dans la planification et l’exécution de leurs priorités locales.

Le Gouvernement entend développer un système statistique national performant permettant de disposer de données fiables et nécessaires pour le suivi des résultats de la mise en œuvre des stratégies et politiques sectorielles ou nationales. Un appui du SNU notamment pour la mobilisation des ressources, mais aussi pour la capitalisation des expériences d’autres pays, serait le bienvenu.

Au titre du Suvi-évaluation du PND 2016-2020, le Gouvernement a élaboré un Plan de suivi-évaluation (PSE) avec l’appui technique du Système des Nations Unies. L’accompagnement technique et financier du SNU pour l’opérationnalisation dudit dispositif permettrait d’améliorer le suivi de la mise en œuvre du PND 2016-2020 à tous les niveaux : national, sectoriel et local et permettrait d’arrimer les plans et politiques sectoriels y compris les Plans de travail gouvernementaux aux priorités définies dans le PND.
En outre, les appuis multiformes du SNU dans la mise en œuvre du plan prioritaire pour la consolidation de la paix sont fort appréciables afin de consolider les acquis en matière de paix et de cohésion sociale, accélérer et achever la réforme du secteur de la sécurité, et faciliter la réintégration des groupes à risque.
C’est l’occasion pour moi de saluer l’action de l’ONUCI qui a mené des actions d’envergure et de haute portée sécuritaire et qui part après le retour de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire.

Monsieur le Coordonnateur,
Mesdames et Messieurs les Chefs d’agences,
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais clore mon propos en réitérant mes remerciements au nom de S.E.M Amadou Gon COULIBALY, Premier Ministre et de son Gouvernement, à l’endroit du Système des Nations-Unies, et sa disponibilité à travailler de façon concertée afin d’atteindre des objectifs plus grands, pour le bien-être de nos populations et pour le développement de la Côte d’Ivoire.

Je vous remercie de votre aimable attention.



KABA Nialé
Commentaires


Comment