Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Diner d’échange / Journée Mondiale de la Radio - Bruno Koné exhorte les radios à contribuer efficacement à la sensibilisation et à l’éducation des populations.
Publié le lundi 20 fevrier 2017  |  Ministères
Le
© Ministères par DR
Le ministère de la communication, de l`économie numérique et de la poste organise un diner d`échange à l`occasion de la journée de la radio.
A l’occasion de la commémoration de la sixième édition de la Journée Mondiale de la Radio, le Ministère de la Communication, de l’Economie Numérique et le Poste a organisé, un diner d`échanges.
Comment


A l’occasion de la commémoration de la sixième édition de la Journée Mondiale de la Radio placée sous le thème : « La radio c’est vous », le lundi 13 Février 2017, le Ministère de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste a organisé, le jeudi 16 février 2017, dans un restaurant sis à Biétry un diner d’échanges avec des partenaires techniques, des Présidents de diverses associations du secteur de la Communication et des responsables de radio.
Intervenant à cette occasion, le Représentant de l’Unesco, M. Ydo Yao, a délivré le message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’Unesco, Institution initiatrice de ladite journée. « (…) Sur le chemin du travail, dans les foyers, au bureau ou dans les champs, que ce soit en temps de paix ou dans les situations de conflit ou d’urgence, la radio reste une source essentielle d’information et de savoir, touchant toutes les générations et les cultures, inspirant chacun, grâce à la richesse de la diversité humaine, et nous reliant au reste du monde. Quel que soit l’endroit, la radio permet aux femmes et aux hommes de s’exprimer. (…) Elle est également un atout pour les droits de l’homme et de la dignité humaine, ainsi qu’un outil efficace pour trouver des solutions aux défis auxquels toutes les sociétés sont aujourd’hui confrontées », a-t-il déclaré . Pour le Représentant de l’Unesco, citant toujours la Directrice générale, « pour toutes ces raisons, la radio revêt une importance considérable en vue de la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ». C’est pourquoi, a-t-il conclu, « (…) L’Unesco appelle chacun à contribuer au développement du potentiel de la radio, afin de d’encourager les échanges et l’écoute nécessaires pour mettre en place la coopération qui permettra de relever les défis auxquels l’humanité toute entière est aujourd’hui confrontée ». Pour sa part, le président de l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire, Bamba Karamoko, tout en relevant l’importance des radios de proximité dans le transfert des messages aux populations a également saisi l’occasion pour égrener le chapelet de difficultés qu’elles rencontrent notamment la faiblesse de formation des acteurs, la vétusté du matériel et le mode de financement. Intervenant à son tour, le Directeur de Cabinet, André Apété, au nom du Ministre de la Communication, de l’Economie Numerique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, a traduit toute ‘’sa reconnaissance’’ et ‘’sa gratitude’’ à l’ensemble des invités. Poursuivant, il a dit noter avec ‘’beaucoup d’attention’’ les différentes interventions et à adresser ‘’ses sincères félicitations’’ pour le ‘’contenu varié’’ et ‘’diversifié’’ des productions qui, a-t-il ajouté, « témoigne de votre proximité avec les populations et traduit la vitalité du paysage radiophonique dans notre pays ». Aussi, a-t-il saisi cette occasion pour interpeler les journalistes et les producteurs à ne pas oublier leurs obligations. « Je vous invite à : vous engager, à préserver les valeurs de notre pays en exerçant votre métier avec rigueur et professionnalisme tout en utilisant un ton apaisé, et en vous inscrivant dans la dynamique de réconciliation des Ivoiriens ; être des partenaires stratégiques au développement de la Côte d’Ivoire en contribuant efficacement à la sensibilisation et à l’éducation des populations », a-t-il exhorté. Tout en invitant les acteurs de ces radios à tourner le dos à l’informel et à être en conformité avec la loi, il a réitéré sa disponibilité et celle de l’Etat à ‘’les accompagner dans leurs initiatives en faveur de l’amélioration de la qualité des radios, et cela conformément à la vision du Président de la République qui veut pour notre pays des médias forts et de qualité’’. Notons que ce diner d’échanges a été l’occasion pour l’ensemble des partenaires du secteur de la communication de partager leurs visions et surtout leurs perspectives d’un milieu en perpétuel mutation.

Sercom
Commentaires


Comment