Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Gestion des formulaires de déclaration de patrimoine - La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance forme des points focaux régionaux
Publié le samedi 11 mars 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


La Haute autorité pour la Bonne gouvernance (HABG) a organisé un atelier de formation des points focaux régionaux sur la gestion des formulaires de déclaration de patrimoine le vendredi 10 mars 2017, dans la salle de conférence des entreprises de Côte d’Ivoire à Abidjan-Plateau.
Lors de cet atelier qui s’inscrit dans le cadre de l’opération de déclaration de patrimoine, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance « » a sollicité l’appui des préfets de Région à travers la désignation des Points Focaux Régionaux pour la gestion des formulaires de déclaration de patrimoine dans leur région. L’objectif est d’impliquer davantage les pouvoirs publics et la société civile dans l’appropriation et la diffusion des textes en lien avec l’éradication de la corruption. Dans son adresse, le directeur de la sensibilisation et de l’éducation pour la Bonne gouvernance, Jacques Achiadou , a exprimé sa gratitude à tous les participants en raison de l’intérêt que revêt cet atelier. Il a affirmé qu’à l’instar de tous les pays, la Côte d’Ivoire n’est pas « épargnée par la corruption ». Pour lui, ce fléau est « un phénomène social à la fois grave et préoccupant » dont les conséquences impactent négativement la vie socio-économique. Ajoutant que « là où elle s’enracine, elle sape les fondements de l’Etat ». Il a aussi souligné l’engagement ferme du gouvernement relativement à la prévention et à la lutte contre la corruption axée sur la mise en place d’un « dispositif juridique et institutionnel ».
Intervenant à leur tour, le chef de service de la sensibilisation et de l’éducation de la Haute autorité pour la Bonne gouvernance, Doh Maximin a présenté les textes à vulgariser à l’effet de lutter de façon efficiente contre la corruption.
Il s’agit au niveau international de la Convention des Nations unies contre la corruption et de la Convention de l’Union africaine de la prévention et de la lutte contre la corruption.
Au plan national, il a fait mention de deux ordonnances régissant ce domaine, notamment les ordonnances n° 660 du 20 septembre 2013 dont l’objet est de prévenir et de lutter contre la corruption et n° 805 du 22 décembre 2013 portant organisation, attribution et fonctionnement de la Haute autorité pour la Bonne Gouvernance. Poursuivant, il a déclaré que ces textes existent mais sont « mal connus du public ». D’où la nécessité de les diffuser à travers des ‘’ campagnes de sensibilisation d’information et d’éducation ». Il faut rappeler que plusieurs régions étaient représentées par des préfets de région ou par leurs chefs de cabinet.

T.A.B avec T.Z
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3883 du 11/3/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment