Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Eaux et Forêts- Les travailleurs du CNADEF, « démission immédiate du directeur général », délai 1 mois
Publié le lundi 13 mars 2017  |  Politik Afrique
Comment


Réunis en assemblée générale le 10 mars 2017 à Yamoussoukro, les travailleurs de la Coalition nationale des agents des Eaux et Forêts ( Cnadef) ont pris diverses résolutions.

Les travailleurs membres de la Coalition nationale des agents des Eaux et Forêts demandent « la démission immédiate du Directeur Général des Eaux et Forêts », au sortir de l’assemblée générale tenue ce samedi à Yamoussoukro. Le mécontentement qui a abouti à cette résolution s’est traduit au cours d’une assemblée générale tenue le 10 mars 2017 à Yamoussoukro, sanctionnée de résolutions pour signifier leurs griefs. « L’Assemblée générale demande la démission immédiate du directeur général des Eaux et Forêts », clame Alidjou Touré, secrétaire général, interrogé par politikafrique.info au sortir de la rencontre. A cela, s’ajoutent d’autres revendications.

Le secrétaire général cite, » l’ harmonisation du taux de l’indemnité de logement conformément aux autres corps de métier, l’adoption du statut particulier des Eaux et Forêts, le recrutement des jeunes forestiers formés et la réhabilitation du fonds de prévoyance ».

La menace, elle est bien nette et le secrétaire général l’exprime en des termes aussi précis.
» Nous donnons un mois pour la résolution de nos revendications y compris la démission du directeur général. Si ce n’est fait, nous allons utiliser tous les moyens légaux pour aboutir à leur satisfaction », menace-t-il.

Les délégués départementaux et régionaux de la Cnadef ont réfléchi sur la vie de leur structure. Pour eux, » les activités que l’ancien ministre Dacoury Tabley avait créées nourrissaient l’espoir au niveau des Eaux et Forêts. La corruption au niveau des Eaux et Forêts était combattue. Les opérateurs avaient commencé à se mettre en ordre mais depuis, les primes de janvier n’ont jamais été reçues »,ont-ils décrié. N’est-il pas du ressort d’un Chef d’Etat de nommer qui il veut?

» nous ne sommes pas opposés à l’arrivée du nouveau ministre. Nous souhaitons que nos acquis soient préservés. Des personnes au niveau du ministère des Eaux et forêts le prennent en otage », estime M. Touré.

Nesmon De Laure
Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment