Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Mesure d’interdiction de sachets plastiques, Anne Désirée Ouloto: ‘’La phase de répression ne s’arrêtera pas’’
Publié le vendredi 24 mars 2017  |  Ministères
Interdiction
© Ministères par DR
Interdiction des sachets plastiques: la phase de répression des contrevenants expliquée à la presse.
Abidjan le 23 Mars 2017. La ministre de la Salubrité, de l`Environnement et du Développement Durable était face à la presse dans le cadre de la phase de répression de la mesure d`interdiction des sachets plastiques.
Comment


‘’Quatre ans après la prise de ce décret, nous pouvons valablement considérer que chacun a eu le temps de se préparer à la reconversion. On ne peut plus laisser certains, par leurs activités économiques et commerciales illégales, dégrader les ouvrages d’assainissement, provoquer l’insalubrité, porter atteinte à l’esthétique urbaine, mettre en péril la santé des populations, et attendre que d’autres viennent réparer leurs erreurs’’. Ferme et déterminée, Anne Désirée Ouloto a justifié à la presse les raisons à la fois environnementales, sanitaires et juridiques de la guerre déclarée ‘’aux sachets plastiques’’ et aux entreprises réfractaires à la mesure d’interdiction de ces produits ‘’mortifères’’.

‘’Le décret sera appliqué. La phase de répression a bel et bien commencé et ne s’arrêtera pas. Les réseaux d’information des réfractaires ne nous empêcheront pas d’aller jusqu’au bout. Vous verrez les résultats lorsqu’on aura touché le cœur de la fabrication’’, a renchéri le Commissaire du Gouvernement. Qui en a profité pour faire le point de la traque qu’il a entreprise dans la journée du jeudi 16 mars dernier dans des unités de production de sachets d’eau, dans le District autonome d’Abidjan. Ont été saisis 3000 packs d’eau (soit 90 000 sachets d’eau), 12 machines de fabrication de sachets d’eau dont 1 de fabrication artisanale et 2 véhicules de livraison (fourgonnettes). ‘’Cela a valu 13 interpellations’’, a ajouté Anne Désirée Ouloto.

Mettant cette action sur le compte de la lutte contre l’insalubrité, elle a rappelé l’entrée en vigueur de l’opération ‘’Grand Ménage’’ instituée par l’Etat et engageant tout le corps social à une lutte commune, responsable et concertée contre la malpropreté. Pour Anne Ouloto, ‘’la réussite de cette opération d’utilité publique est aussi tributaire du respect strict et scrupuleux de la mesure d’interdiction des sachets plastiques qui salissent et polluent régulièrement notre cadre de vie’’.
Commentaires


Comment