Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Une prime de 150 000 francs pour la déclaration des potentiels cas de ver de Guinée
Publié le samedi 25 mars 2017  |  AIP
Comment


Séguéla – Le directeur départemental de la Santé à Séguéla, Dr Béda Kissiédou Simplice, a informé les populations locales de l’existence d’une prime de 150 000 francs CFA visant à inciter toute personne à faire connaitre à ses services les individus atteints de la maladie du ver de Guinée, a relevé l’AIP, vendredi.

‘’Celui qui voit un cas suspect et nous le signale, si c’est confirmé que c’est du ver de Guinée, il va recevoir une prime de 150 000 francs’’, a déclaré Dr Béda lors du lancement des Journées nationales de vaccination (JNV) contre la poliomyélite couplées à l’administration de vitamine A et de déparasitant aux enfants de zéro à cinq ans au ‘’carrefour Diomandé’’ de Séguéla.

Cet argent est divisé en trois parties dont le tiers revient au malade, l’autre tiers, à celui qui a porté l’information aux services sanitaires et le dernier tiers au personnel soignant.

Auparavant, la somme globale dégagée était de 50 000 francs. C’est donc un ‘’bond qualitatif et quantitatif’’ majeur afin d’épargner la Côte d’Ivoire de la résurgence de la dracunculose dont le pays est déclaré libre depuis 2013.

Des foyers détectés au Tchad suscitent cependant une vigilance plus accrue des autorités sanitaires qui assurent que le traitement, ‘’totalement gratuit’’, consiste à extraire progressivement le ver puis à donner des médicaments pour parvenir à la cicatrisation.

L’affection du ver de Guinée ou encore filariose de Médine est une maladie parasitaire causée par un ver vivant dans les eaux stagnantes, note-t-on.


kkp/fmo
Commentaires


Comment