Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité des ports d’Abidjan et San Pedro/ La DGAMP satisfaite de la réactivité des usagers, « pas de menace réelle »
Publié le mardi 28 mars 2017  |  Politik Afrique
Célébration
© Ministères par DR
Célébration de la 37ème journée Mondiale de la Mer
Jeudi 06 novembre 2014. Abidjan. Le Ministre des transports Gaoussou Touré a présidé la Célébration de la 37ème journée Mondiale de la Mer à la salle de conférence du Port autonome d’Abidjan.
Comment


Le niveau de sûreté demeure au niveau 1.
Politikafrique.info a pu se procurer en exclusivité l’avis d’information des communautés portuaires d’Abidjan et San Pedro face à l’information relative à une menace « terroriste » contre les ports d’Abidjan et San Pedro. Un premier document concernant une information de haute sensibilité sécuritaire et ordonnant de passer au niveau 2 de sécurité s’est retrouvée comme par enchantement sur les réseaux sociaux. Mais, second document en notre possession et signé du Colonel Major Tanoh Koffi Bertin, Directeur Général de la Direction générale des affaires maritimes et portuaires ivoiriennes (DGAMP) affirme, « après recoupement des informations », que la menace terroriste imminente « n’est pas réelle ».

« Suite à l’avis cité en référence (Avis n° 0145/MT/DGAMP/DG du 24 mars 2017), pris conformément à la gestion des questions de sûreté maritime, je vous remercie de votre prompte réaction à mettre en œuvre les dispositions de sûreté de niveau 2. Cela dénote de la qualité de notre système de veille sécuritaire qui peut être mise à votre actif » a indiqué le DG de la Dgamp, Bertin Koffi Tanoh dans un nouvel avis n° 0146/MT/DGAMP/DG du 26 mars 2017.

Poursuivant, il a tenu à lever un coin de voile sur cette « menace » supposée.
« Après recoupement des informations sur l’objet de l’avis suscité, il ressort que la menace n’est pas réelle » tient à rassurer le patron de la sûreté des installations portuaires ivoiriennes.

« Aussi, voudrais-je vous inviter à revenir au niveau normal qui est le niveau de sûreté 1 » a-t-il recommandé aux responsables des deux ports ivoiriens.

Le vendredi 27 mars, l’avis 0145 signé du DG de la Dgamp était diffusé à l’endroit des services concernés avec ampliations à la présidence de la République, la Primature, au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, au ministère de la Défense et au cabinet du ministre des Transports.

En objet « relèvement du niveau de sûreté applicable aux ports d’Abidjan et San Pedro », précisant qu’en « raison des informations reçues relatives à de probables attaques terroristes sur le territoire ivoirien et en application des sections 4.1 et 4.3.1 de la Partie A du Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires dit Code ISPS, le Directeur général des affaires portuaires, Autorité Désignée pour la mise en œuvre du Code ISPS en Côte d’Ivoire, invite les ports d’Abidjan et San Pédro, ainsi que les exploitants des installations portuaires d’Abidjan et San Pedro à relever le niveau de sûreté actuel au niveau 2 » a recommandé la DGAMP dans son avis. Lequel avis s’est retrouvé sur les réseaux sociaux.

Un appel sur l’un des contacts laissés au bas des messages pour avoir des informations a permis de savoir que sur la question de la sûreté des ports, « une réunion a cours », vers 12h GMT. « Vous savez que vous êtes journaliste, nous sommes en réunion par rapport à la question et je ne peux vous répondre » a tout de même indiqué notre interlocuteur qui a aussitôt fait une plongée en eau profonde. Conséquence, brusque interruption de la conversation téléphonique.

Même si le collaborateur du colonel Major Tanoh Koffi Bertin a choisi cette option, Politikafrique.info demeure disposé à recueillir la version de la DGAMP sur la diffusion au grand public de cette note sécuritaire qui aurait due demeurer dans le circuit sécuritaire.

Plus de peur que de mal, les autorités en charge de la sûreté des ports ivoiriens, avec ce nouvel avis, rassurent les usagers des ports ivoiriens, que tout risque est pour l’heure, non avéré. Tant mieux !

Adam’s Régis SOUAGA
Commentaires


Comment