Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Match international amical : Sénégal-Côte d’Ivoire (1-1) / Aliou Cissé (sélectionneur des Lions de la Terranga) sur le match interrompu: « Ce n’est pas la première au stade Charlety»
Publié le jeudi 30 mars 2017  |  Le Quotidien d’Abidjan
Comment


Aliou Cissé, le sélectionneur des Lions du Sénégal, a regretté la tournure prise par le match entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire, arrêté à trois minutes de la fin du temps réglementaire après que des supporters ivoiriens et sénégalais aient envahi le terrain pour manifester leur joie. L’entraîneur de l’équipe nationale sénégalaise pense que le football africain n’a pas besoin de ce genre d’actes qu’on qualifierait de hooliganisme.

« Coach, votre réaction vu la tournure du match ?
On a eu la possibilité de pouvoir jouer en Europe dans un très bon stade où il y avait du monde. C’était la fête du football africain entre deux grandes nations du football. Que le match soit fini de cette manière, c’est quand même regrettable, mais ce n’est pas la première fois qu’on assiste à une telle situation. Je ne comprends pas les raisons. Peut-être que le stade Charlety est difficile à gérer sur le plan de la sécurité et même pour la sécurité des joueurs. C’est quand même regrettable, le football africain n’a pas besoin de ça. Franchement, si nous voulons qu’on nous respecte, c’est à nous aussi de donner le bon exemple.
Et comment jugez-vous le contenu du match ?
Le contenu n’a pas été mauvais. Je crois qu’on a pu avoir pas mal d’opportunités. On aurait d’ailleurs pu avoir un ou deux penalties. On a même marqué un but qui, à mon avis, est valable. Je crois que notre fil conducteur est bon. Nous sommes dans une bonne dynamique depuis la Can. Maintenant ce que je regrette, ce sont ces erreurs individuelles qu’il faut éviter. Sur les deux matchs, il y en a eu et je crois qu’à l’avenir, il faut éviter cela. La satisfaction vient surtout du collectif. Je suis satisfait de la prestation des jeunes, Adama Mbengue, Moussa Wagué, et autres. Je crois que c’est une génération qui devrait normalement venir taper à la porte de l’équipe nationale.
Comment appréhendez-vous la suite ?
Il n’y a pas à appréhender quelque chose, nous avons de plus en plus des certitudes dans notre jeu. Nous sommes en train de mettre en place un football intéressant et je pense qu’on peut davantage marquer de buts par rapport aux situations et par rapport aux opportunités qu’on se crée. Nous savons que nous allons vers une échéance décisive, à savoir la double confrontation contre le Burkina Faso, et je crois que c’est un rendez-vous pas seulement pour l’équipe du Sénégal. C’est le rendez-vous pour tout le Sénégal et nous sommes tous concentrés dans l’espoir d’aller à la Coupe du monde. Nous voulons tous y aller parce que nous savons qu’en y allant, le football sénégalais peut avoir beaucoup de retombées positives. Ne pas y aller serait véritablement une grosse déception ».
Source: Avec Galsenfoot
Commentaires

Dans le dossier

Activités sportives 2017
Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 2003 du 29/3/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment