Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Transport urbain à Abidjan : 117 nouveaux bus pour renforcer un parc-auto
Publié le jeudi 30 mars 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Transport
© Autre presse par DR
Transport abidjanais : 117 nouveaux autobus réceptionnés au port d’Abidjan
Annoncés depuis quelques jours, 117 autobus de marque Tata ont effectivement débarqué du gros porteur, Höegh Autoliners, ce mercredi matin, au Port d’Abidjan.
Comment


La Société de transport Abidjanais (Sotra) a acquis de 117 nouveaux sur 500 attendus. La cérémonie de réception de ces nouveaux engins en provenance de l'Inde a eu lieu le mercredi 29 mars 2017 dans l’espace portuaire d’Abidjan. Selon Meité Bouaké, le directeur général de la société , l’acquisition de ces nouveaux engins s’inscrit dans le programme d’amélioration de déplacement de la population abidjanaise souhaité par le Président de la République Alassane Ouattara. Ce programme prévoit à terme 2000 bus et est estimé à 87 millions de dollars. Les premiers arrivés font partie de la première grande vague de 500 bus qui devront être réceptionnés d’ici à Mai 2017. Ces autobus, destinés au grand public (élèves, étudiants) etc, seront mis en circulation selon le DG dans quelques jours, le temps d’accomplir les formalités y afférentes. « Aujourd’hui est un grand jour pour la Sotra et aussi un grand jour pour la population abidjanaise parce que nous recevons le premier lot des 500 autobus sur un projet de 2000 autobus promis par le Président de la République. Aujourd’hui est un grand jour parce que l’arrivée de ce premier lot marque le début de l’exécution de ce vaste programme qui verra la Sotra émergente en 2020 », s’est réjoui le Dg qui ajoute : «Ces bus seront immédiatement mis en service lorsque nous aurons fini les modalités pratiques de contrôle et de mise en conformité avec nos exigences d’exploitation. Le temps de ces mises en conformité prends 2 à 3 jours parce qu’il faut faire la visite technique, passer au guichet unique, mettre les logos sur les autobus, faire un contrôle de toutes les installations électriques avant de les mettre en service.
Nous avons déjà prévu les lignes qui doivent être desservies. C’est un grand programme qui ne prend pas seulement en compte les autobus, mais tout l’environnement technique et toute la chaine de la maintenance », a précisé Meité Bouaké. La capacité d’accueil d’un engin est de 100 places.
EF
Commentaires


Comment