Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Procès des disparus du Novotel : prison à vie requise contre 5 accusés, dont l’ex-général Dogbo Blé
Publié le mercredi 12 avril 2017  |  Jeune Afrique
Côte
© AFP par ISSOUF SANOGO
Côte d’Ivoire / Le procès de l`Affaire des disparus du Novotel
Mardi 11 avril 2017. Abidjan. Cinq peines de prison à vie ont été requises contre des militaires ivoiriens, dont l’une visant l’ex-chef de la garde républicaine, le général Dogbo Blé, jugés pour l’enlèvement à l’hôtel Novotel d’Abidjan et le meurtre en 2011 de quatre personnes, dont deux Français.
Comment


Des peines de prison à vie ont été requises ce mardi à l'encontre de cinq des dix accusés − dont l’ancien commandant de l’ex-garde républicaine Brunot Dogbo Blé −, jugés à Abidjan pour les arrestations suivies des meurtres de quatre expatriés au Novotel d'Abidjan lors de la crise post-électorale ivoirienne.

Le procureur général, Souleymane Koné, a requis mardi 11 avril « la prison à vie » à l’encontre des cinq principaux accusés du procès « des disparus du Novotel » : l’ancien général Brunot Dogbo Blé, les colonels Jean Aby et Léopold Mody Ohoukou, l’ex-commissaire de police Osée Loguey, mais aussi Henri Joël Guéhi Bléka.

Le procureur a également demandé une privation des droits civiques pour une durée de 10 ans, et « le retrait des distinctions militaires » de ces anciens hauts gradés de l’armée ivoirienne.

« Ils sont coupables »

« Les principaux coupables sont connus, notre conviction est claire », a déclaré Souleymane Koné quelques instants après son réquisitoire, rendu après presque deux mois d’audience au tribunal de première instance de Yopougon.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment