Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

‘’Paquinou’’ du Bélier: d’un concept régional à une ambition nationale et internationale
Publié le mardi 18 avril 2017  |  APA
‘’Paquinou’’
© Autre presse par DR
‘’Paquinou’’ du Bélier
Comment


Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) - ‘’Paquinou du Bélier’’, un concept régional consacrant les retrouvailles entre les peuples du Grand-Centre de la Côte d’Ivoire en marge de la fête chrétienne de la résurrection du Christ (Pâques), se veut désormais après quatre années d’existence, un creuset de brassage culturel avec une dimension nationale et internationale.

La présence du Vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan à côté d’une quinzaine de membres du gouvernement, de plusieurs anciens ministres, et de nombreux cadres du pays, lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la 4è édition de ‘’Paquinou du Bélier’’, samedi, à Yamoussoukro (capitale politique), démontre de fort belle manière les nouvelles ambitions affichées par cet événement , à savoir se positionner comme une plaque tournante nationale et internationale de la promotion du patrimoine culturel et gastronomique ivoirien.

Région invitée d’honneur, le Poro (Korhogo, extrême Nord), s’est déplacée avec près de 560 ressortissants, dont 150 chefs traditionnels, des ministres, et des animateurs de troupes et de danses folkloriques.

Plusieurs chefs coutumiers des régions du Grand Centre accompagnés de leurs homologues des régions du Béré (Mankono, Centre-Nord), de la Bagoué (Boundiali, Nord) du Cavally (Guiglo, extrême Ouest), du Tonkpi (Man, Ouest), du Guemon (Duékoué, extrême Ouest) du Gôh (Gagnoa, Centre-Ouest), de la Nawa (Soubré, Sud-Ouest) et du Haut Sassandra (Daloa, Ouest) ont auréolé de leurs têtes couronnées cette célébration de la solidarité et du brassage des peuples.

Plusieurs communautés de femmes et de jeunes ont également répondu à cet appel des retrouvailles à côté de troupes de danse originaires de quelques pays limitrophes tels que le Burkina Faso et le Mali.

‘’Paquinou du Bélier’’ est certes ‘’un cadre de retrouvailles et de réjouissances’’ mais aussi ‘’un creuset de fraternité interrégionales’’ car elle est devenue au fil du temps ‘’une fête ouverte aux autres communautés nationales à travers sa capacité de rassemblement des peuples et de sa force d’union et de synthèse des cultures’’, a fait savoir le Vice-president ivoirien, Daniel Kablan lors de sa prise de parole à l’ouverture de cette édition 2017 de ‘’Paquinou du Bélier’’.

‘’Paquinou véhicule l’esprit de l’acceptation de l’autre dans sa différence et du vivre ensemble’’ et elle ‘’est aussi un espace de promotion culturelle et touristique’’, a-t-il ensuite expliqué, invitant les organisateurs de cette fête des retrouvailles à réfléchir à une internationalisation de ce concept qui valorise le patrimoine culturel et les us et coutumes du peuple Baoulé (ethnie du Centre de la Côte d’Ivoire) mais aussi des peuples invités ‘’afin que ces valeurs et ces us ne se perdent pas’’.

Pour le ministre d’Etat auprès du Président de la République, chargé du Dialogue Politique et des Relations avec les Institutions, Jeannot Kouadio Ahoussou, par ailleurs, initiateur de ce concept de ‘’Paquinou’’ régionale du Bélier, les ambitions futures de cette fête à l’origine purement locale sont désormais clairement affichées.
‘’Paquinou c’était d’abord la fête de la moisson (en pays Baoulé) parce qu’on a moissonné les ignames, le cacao, le café, on a un peu d’argent on se retrouve pour réaliser des projets socio-économiques. C’était ça la Paquinou au début’’, s’est-il souvenu, avant de soutenir que les choses évoluant, il faille dorénavant penser à la modernisation de cette fête en en lui donnant une dimension nationale à travers le brassage des populations.

Cette 4è édition de Paquinou du Bélier s’est déroulée sous le thème central, « l’industrie du pagne traditionnel et émergence de nos régions ».

CK/ls
Commentaires


Comment