Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

L’Association Interafricaine de Développeurs Informatiques se réunit à Abidjan autour de la problématique des ressources humaines pour aller au numérique à l’horizon 2020
Publié le vendredi 21 avril 2017  |  Abidjan.net
Conférence
© Autre presse par DR
Conférence de presse de l`Association africaine des informations et développeurs sur la problématique des ressources humaines pour aller au numérique à l’horizon 2020
Le président de l`association africaine des Informaticiens et Développeurs a animé une conférence de presse pour annoncer l`organisation d`une grande conférence a Abidjan le 27 avril 2017 en vue réfléchir la problématique des ressources humaines pour aller au numérique à l’horizon 2020
Comment


« Quelles ressources humaines pour aller au numérique à l’horizon 2020 ».Tel est le thème de la Conférence qu’organise L’Association interafricaine de développeurs informatiques le 27 avril 2017 à Abidjan.

Cette conférence placée sous le parrainage du Ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno NABAGNE KONE, marquera le lancement des activités de l’AIDev, et vise à réunir sur une même plateforme, décideurs, chefs d’entreprises, formateurs et professionnels de l’IT pour mener la réflexion sur le métier de développeur de logiciels et créer un pôle de compétences locales.

« A l’instar de l’Académie Mimos SIFCOM dans le monde du football, il s’agit de dresser le podium pour permettre à nos jeunes développeurs d’exprimer leur génie. Cette conférence sera, en outre, l’occasion de présenter l’AIDev : une plateforme permanente de formation et de promotion des développeurs informatiques », a déclaré Christophe Konan Expert en conception du développement et de gestion des systèmes d’information, président-fondateur de l’AIDev.

Le marché mondial du développement de logiciels ou de programmes informatiques est en pleine expansion. Les systèmes d’exploitation open source sont de plus en plus utilisés dans la mise en œuvre des programmes de gouvernance électronique, offrant à chaque Etat le pouvoir d’accéder à la technologie et de tailler sa route dans le développement numérique. Alors que les Indiens, les Chinois, les Vietnamiens ont développé une performante industrie de la sous-traitance dans le développement de logiciels, les Africains semblent peu visibles sur cette chaîne de valeur. En cause ? Un déficit en formation des jeunes africains, en général, et ivoiriens, en particulier, dans les langages de programmation orientés objet (C++, Java, Python, JavaScript, Ruby, HTML, etc.), et les techniques mathématiques de base. Des compétences en nombre insuffisant mais nécessaires pour tout Etat qui ambitionne de développer des solutions informatiques destinées à résoudre ses problèmes socio-économiques.

« L’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INPHB) de Côte d’Ivoire, ajoute M. Konan, est l’une des meilleures écoles d’Afrique, qui forme sur toutes les techniques informatiques : Réseau, Développement, etc. Mais sa production actuelle est loin de couvrir les besoins du marché. Nombre de jeunes développeurs diplômés sortent de nos grandes écoles sans maîtriser le moindre langage de programmation. Dans sa configuration actuelle, l’écosystème n’offre pas à ces jeunes des possibilités d’apprentissage permettant de monter en compétence ». Conséquence ? La Côte d’Ivoire, à l’instar des autres pays africains, ne dispose pas encore de ressources humaines suffisantes en quantité et en qualité pour faire face à la demande exprimée dans le domaine, tant par les entreprises implantées sur le territoire national que par les acteurs de l’écosystème numérique mondial.

En tant qu’acteur du secteur des TIC, l’AIDev convient de la pertinence de cette problématique, qui a été largement développée dans le Plan National de Développement (PND) et qui a fait l’objet d’un programme d’actions structuré par le Ministère de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste. C’est pourquoi, elle organise cette conférence dans le but d’apporter sa contribution à toutes les initiatives qui concourent à relever le défi sur ce segment spécifique du développement numérique. Ainsi, cette conférence va s'articuler autour d'un panel animé par des experts de renom. Une centaine de professionnels et acteurs du numérique sont attendus.

« L’ambition de l’AIDev est d’amener la Côte d’Ivoire à quitter le confort du wagon de la consommation pour évoluer vers les salles de machines, aller au charbon, pour prendre sa place dans la révolution nouvelle en cours », conclut Christophe Konan.


L'Association Interafricaine des Développeurs Informatiques (AIDev) est une initiative de la communauté des développeurs de logiciels opérant et vivant en Côte d'Ivoire. Créée depuis 2016 avec son siège à Abidjan, l’AIDev est ouverte à tous ceux qui se sentent interpellés par le concept de développeur. Ses objectifs sont de - Promouvoir le métier de développeur de logiciels en Côte d’Ivoire et en Afrique - Constituer un référentiel de compétences locales pour contribuer activement à la révolution numérique en cours dans les pays africains - Contribuer à créer un écosystème favorable au développement des technologies dans notre zone géographique. L’essentiel de l’activité de cette association consiste à sélectionner les jeunes, les tester, les qualifier et leur donner des compétences sur différentes techniques informatiques. Ainsi cadrée, l’association aura l’avantage de contribuer à une meilleure expression des talents de ses membres, à la création des contenus locaux, de susciter et encadrer les vocations et œuvrer à la consolidation de l’expertise nationale et continentale.


Titulaire d’un Master de Science de l’Institut Polytechnique de New York, aux Etats-Unis, Christophe Konan capitalise 33 ans d’expérience dans le domaine de la conception du développement et de la gestion des systèmes d’information ; conseiller spécial du Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, chargé des projets informatiques, de 2011 à 2015, et 15 ans comme consultant aux Douanes et au Trésor Public de Côte d’Ivoire.

ATapointe
Commentaires


Comment