Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

CÔTE D’IVOIRE / Mannequinat: Le droit de cuissage fait rage
Publié le mardi 25 avril 2017  |  La Synthèse
Comment


Le mannequinat est l’une des professions les plus prisées par la jeunesse. Mais, ce secteur est considéré comme étant un environnement où règne la prostitution. Les plus exposés à ce phénomène sont les mannequins qui animent le secteur de la mode.
L’univers de la mode se veut un monde féerique, glamour. Un milieu alliant création, art, beauté, délicatesse, soins et style. En effet, les acteurs de ce secteur adhérent à ce leitmotiv. C’est la raison pour laquelle les mannequins se distinguent de par leur manière de paraitre. La concurrence déloyale entre alors en jeu. Si ce n’est pas le mysticisme ou le maraboutage, ces derniers ont recours à la séduction et au sexe pour avoir un traitement de choix.
Le mannequinat est à la portée de tous. Car, il offre plusieurs perspectives de carrières. Du simple mannequin, l’on peut atteindre le niveau du mannequin de haute couture. Mais, dans la pratique, il y a les règles du jeu qui, dans beaucoup de cas, dominent les rapports entre mannequins et stylistes. Ainsi, afin de pouvoir défiler, les mannequins n’hésitent pas à coucher avec les stylistes. Ceux-ci utilisent tout leur charme, leur sensualité et leur glamour pour séduire et faire succomber leur cible. Souvent, c’est le contraire qu’il nous est donné de constater. Ce sont les stylistes qui exigent d’avoir des rapports sexuels avec les mannequins. Afin qu’ils soient programmer lors des défilés. Un mannequin dont nous taisons le nom affirme: « Certains stylistes utilisent leur statut pour faire pression et nous faire ce genre de propositions désobligeantes. Si tu ne couches pas avec moi, tu ne défiles pas ». Par contre, d’autres mannequins affirment le contraire. Selon eux, il y a des stylistes qui sont professionnels dans ce milieu. « Ce ne sont pas tous les stylistes qui s’adonnent à ces pratiques. Il y a en qui sont très professionnels. Mais il faut le reconnaître, cela existe », ont-ils avoué
Les Gourous et les mannequins
Il est important de dire que les mannequins sont exposés au chantage. Les hautes personnalités appelés les gourous y sont aussi pour quelque chose. Les défilés de mode se transforment en véritable marché du sexe. Terrés dans la foule, ces derniers assistent aux défilés que pour effectuer leurs choix sur les différents mannequins qui se présentent le plus souvent dans des tenues osées. Là, les enchères commencent et cela, souvent à l’insu des mannequins. Après le défilé, ces modèles sont approchés et mis au parfum de ce qui s’est tramé lors de leurs prestations. Certains succombent face aux fortes sommes d’argent proposées. Pour ceux qui résistent, les gourous font recours au chantage. Un mannequin qui a requis l’anonymat confirme: « C’est courant dans ce milieu, le directeur général d’une grande société de la place m’a fait des propositions indécentes. Il voulait coucher avec moi sans préservatif en plus». Il faut aussi préciser que ce sont les gourous même qui financent et parrainaient les défilés. Face à toutes ces pressions, dans une période ou le marché de l’emploi est presque fermé, l’abdication est vite arrivée. Des mannequins hommes aux femmes, le procédé est le même. Et là, la promotion dans le travail est d’un si grand éclat qu’aucun grand défilé ne peut se tenir sans le mannequin de choix.
L’autre vie des mannequins.
Souvent, lors des soirées mondaines, des mannequins sont aperçus en compagnie de hautes personnalités. A priori, l’on dirait que c’est pour faire remarquer la présence de celui ou celle qu’ils accompagnent et même plus. Mais, après les soirées, le compagnon sert de conjoint ou de conjointe pour une nuit de plaisir. Notons aussi que certains mannequins appartiennent à un vrai réseau de prostitution de luxe dirigé par des proxénètes qui arrivent toujours à leur trouver des clients riches. En effet, si ce ne sont pas les organisateurs de spectacles qui leur offrent ce « cadeau », ils sont approchés par les proxénètes. Les mannequins de degré ou par contrainte s’adonnent donc à ce métier pour assurer leur quotidien. Les défilés se faisant de plus en plus rares, il y a ceux qui rentrent dans le système et ceux qui n’y adhérent pas.

Sika ACHI
Commentaires

Dans le dossier
Mode
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment