Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Partenariats économiques sénégalo-ivoiriens: accélérer les échanges commerciaux et l’investissement entre les 2 pays
Publié le jeudi 27 avril 2017  |  CGECI
Partenariats
© Autre presse par DR
Partenariats économiques sénégalo-ivoiriens : accélérer les échanges commerciaux et l’investissement entre les 2 pays
En matière de gouvernance et de développement, le Sénégal et la Côte d’Ivoire présentent plusieurs similitudes pour ce qui est de leur volonté d’aller à l’émergence, par la transformation structurelle de leurs économies. Ces impératifs ont été réaffirmés au cours du forum sur les Partenariats Economiques Sénégalo-Ivoiriens pour l’Intégration et l’Emergence (PESIRE) qui s’est tenu du 26 au 28 avril 2017 à Abidjan.
Comment


En matière de gouvernance et de développement, le Sénégal et la Côte d’Ivoire présentent plusieurs similitudes pour ce qui est de leur volonté d’aller à l’émergence, par la transformation structurelle de leurs économies. Ces impératifs ont été réaffirmés au cours du forum sur les Partenariats Economiques Sénégalo-Ivoiriens pour l’Intégration et l’Emergence (PESIRE) qui s’est tenu du 26 au 28 avril 2017 à Abidjan.

“Le commerce et l’investissement au service de l’émergence’’, c’est le thème qui a régulé les échanges au cours de ce forum économique sénégalo-ivoirien. Le choix raisonné de ce thème lève d’emblée toute équivoque pour identifier le commerce et les investissements comme le principal levier de l’émergence des deux pays. Des domaines dans lesquels les deux pays n’ont pas encore exprimé toute leur potentialité.
S’appuyer sur les acquis existants
L’excellente qualité des relations politiques et surtout économiques entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire se traduit par leur leadership dans la zone UEMOA, où ils capitalisent environ 3/4 des échanges commerciaux. Mais il faut remonter véritablement en décembre 1971 pour voir la coopération économique ivoiro-sénégalaise prendre des proportions plus importantes, grâce à la signature de 16 accords commerciaux. La balance commerciale de 2016 entre les deux pays indique que la Côte d’Ivoire a réalisé des exportations évaluées à 163 milliards de F CFA, portant essentiellement sur des produits agroalimentaires, contre 190 milliards de F pour le Sénégal.
Les attentes du forum
46 ans après la signature d’accords commerciaux, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont décidé de donner un coup d’accélérateur à leur coopération. L’organisation dudit forum sonne donc la mobilisation des acteurs, jusqu’au plus haut sommet, et vise à lever tous les obstacles conjoncturels et structurels qui empêchent ces deux pays de réaliser pleinement leur potentiel dans le domaine du commerce et des investissements. Autrement dit, il s’agit de renforcer les pôles de compétitivité par la promotion des investissements publics et privés. L’amélioration des échanges commerciaux entre les deux pays nécessite la diversification des exportations d’une part, et la transformation des produits d’autre part, afin d’apporter une plus-value pour une nouvelle dynamique économique.
La première édition du PESIRE consacre la volonté commune des pays concernés de mutualiser leurs stratégies, leurs expériences pour offrir à leurs entreprises des opportunités commerciales nouvelles quant à l’accès à des intrants, des capitaux, des marchés et réalités socio-économiques. De ce fait, les entreprises ivoiro-sénégalaises sortent donc du confinement territorial pour aller à la conquête d’espaces et de marchés, se donnant ainsi une marge de progression. Cette démarche et cette collaboration pourront à terme, permettre la création de nouveaux produits commerciaux et d’investissements, aussi bien dans des secteurs économiques traditionnels, que des domaines encore inexplorés.


Une initiative du secteur privé
15 entreprises sénégalaises opérant dans divers secteurs d’activités ont effectué le déplacement d’Abidjan à la demande des institutions dédiées au commerce, à l’investissement et à l’exportation de leur pays comme le Centre Africain pour le Commerce, l’Intégration et le Développement (CACID) ; l’Agence Sénégalaise de Promotion des Investissements (APIX) ; la Chambre de Commerce de Dakar et l’Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX). Toutes ces structures ont reçu l’accueil de leurs consœurs ivoiriennes représentées par le Centre pour la Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI); la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) ; la Chambre de Commerce d’Abidjan et l’Agence pour la Promotion des Exportations de la Côte d’Ivoire (APEXCI). Le nombre et la qualité des structures à l’initiative de cette rencontre, ne laisse aucun doute quant à la volonté des secteurs privés des deux pays de prendre leur responsabilité, en collaboration avec les gouvernants, notamment le Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur de Côte d’Ivoire ; Le Ministère du Commerce, du Secteur Informel, de la Promotion des Produits locaux et de la consommation du Sénégal ; et les Ambassadeurs des deux pays.
Le Dr Vaflahi Méité, Directeur Exécutif de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, présent à ces assises, a résumé le forum en ces termes : «le Patronat ivoirien est en cohérence avec les politiques pour le développement économique de la Côte d’Ivoire. C’est la raison pour laquelle nous explorons toutes les possibilités de partenariats, y compris ceux avec le Sénégal. Ce faisant, nous accompagnons les entreprises ivoiriennes à commercer avec celles du Sénégal, en œuvrant à la mise en place de stratégie commerciale destinée à lever les obstacles qui pourraient se dresser’’
Commentaires


Comment