Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Sommet arabo-Islamique et américain: Combattre le financement du terrorisme
Publié le lundi 22 mai 2017  |  Fraternité Matin
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie d`ouverture du Sommet Islamique Arabo-Américain sur la sécurité internationale et le terrorisme à Riyad
Cérémonie d`ouverture du Sommet Islamique Arabo-Américain sur la sécurité internationale et le terrorisme, ce dimanche 21 mai 2017, au Centre de Conférences ``Roi Abdulaziz`` de Riyad, en présence du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, et de plusieurs souverains et Chefs d`Etat.
Comment


Le Président Alassane Ouattara a participé hier à Riyad, dans la capitale de l’Arabie saoudite, à la rencontre de haut niveau initiée par ce pays contre le terrorisme à l’échelle mondiale.

« Ensemble, nous vaincrons ».Tel est le slogan qui traduisait partout à Riyad, la conviction de l’Arabie saoudite sur ce que doit être la lutte contre le terrorisme à l’échelle mondiale. Et c’est fort de cette croyance ferme que le royaume saoudien a initié ce sommet qui a réuni une cinquantaine de dirigeants du monde arabe, musulman et africain autour de sa Majesté Salmane Bin Abdulaziz Al Saoud et du président des Etats-Unis, Donald Trump, au centre international de conférences royal de Riyad. Une rencontre de haut niveau à laquelle le Président de la République, Alassane Ouattara, a pris part à l’invitation du monarque saoudien.

Mais également en tant que chef d’Etat d’un pays membre de l’organisation de la conférence islamique. Et cela, aux côtés de nombre de ses pairs africains, entre autres: Macky Sall du Sénégal, Ali Bongo du Gabon, Issoufou Mahamadou du Niger, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, Ibrahim Boubacar Kéïta du Mali, Idriss Déby du Tchad, Alpha Condé de la Guinée, Faure Gnassingbé du Togo. Engagés tous dans la lutte contre le terrorisme.

Si tous ces dirigeants ont, aussi bien au niveau de leurs pays respectifs que dans le cadre d’organisations régionales, déjà élaboré des stratégies plus ou moins appropriées à la lutte contre le terrorisme, ils étaient curieux d’entendre ce que préconiserait l’Amérique de Donald Trump sur le sujet.

Surtout que depuis sa campagne présidentielle, il n’a pas arrêté ses déclarations et autres propos mettant bien à mal les pays islamiques relativement à la lutte contre le terrorisme. Le président américain a plutôt prôné, cette fois, l’union de tous les états présents pour ainsi constituer une grande force internationale qui combattra mieux le terrorisme, auquel aussi bien l’Afrique, les Etats-Unis, les pays du Moyen orient, que l’Europe ont déjà payé un lourd tribut.

On estime à plus de 95%, les victimes musulmanes des attentats terroristes, a révélé Donald Trump. Les terroristes pratiquent le culte de la mort et non celui de dieu. «Si nous ne réagissons pas ensemble maintenant, c’est nous qui aurons des comptes à rendre à Dieu», soutient vivement le chef de l’Etat américain qui s’est, par ailleurs, élevé avec véhémence contre les pays et autres organisations qui financent la pratique du terrorisme. Il a demandé que barrage soit fait à toutes les sources et canaux de financement du terrorisme de par le monde.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment