Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Korhogo : Mariatou Koné exhorte les démobilisés à renoncer à la violence comme mode d’expression au profit du dialogue
Publié le lundi 22 mai 2017  |  Ministères
Cérémonie
© Autre presse par DR
Cérémonie de remise de bon de prise en charge et de frais de transport à 11 démobilisés, victimes de la crie post-électorale de 2010
Dimanche 21 mai 2017. Korhogo. Le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité a exhorté les démobilisés à renoncer définitivement à la violence comme mode d’expression. C’était à l’occasion d’une cérémonie de remise de bon de prise en charge et de frais de transport à 11 démobilisés, victimes de la crie post-électorale de 2010.
Comment


Le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité a exhorté les démobilisés à renoncer définitivement à la violence comme mode d’expression. C’était le dimanche 21 mai 2017 à Korhogo, à l’occasion d’une cérémonie de remise de bon de prise en charge et de frais de transport à 11 démobilisés, victimes de la crise post-électorale de 2010.

« La violence ne mène nulle part. Si vous avez des revendications, il n’y a que dans le dialogue que vous pouvez vous faire entendre » a insisté la Ministre. Par ailleurs, elle a saisi l’occasion pour inviter ces derniers à soumettre des projets dans le cadre de leur insertion professionnelle. « Je vous encourage donc à vous mettre ensemble et soumettre des projets pour financement .je voudrais vous dire que le Chef de l’Etat est informé de vos difficultés. Et il travaille à apporter un mieux-être à tous ses concitoyens » a rassuré la professeur Mariatou Koné.

Un message qui visiblement semble avoir reçu un écho favorable auprès de ces derniers. Coulibaly Kolotcholôma, président des victimes de guerre de Korhogo a promis relayer le message et surtout sensibiliser les démobilisés. « Depuis votre arrivée à la tête du ministère de la Solidarité, nous nous sentons écoutés. Soyez rassurée, nous passerons le message » a-t-il promis.

La Ministre se rendra à Bouaké ce lundi 22 Mai où elle représentera le Gouvernement aux obsèques de DIAWARA Yssouf, l’une des victimes de la récente mutinerie.
Commentaires


Comment