Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Médiateur de la République forme ses délégués régionaux
Publié le lundi 22 mai 2017  |  AIP
Lutte
© Abidjan.net par PR
Lutte contre la torture : Les Ombudsman et Médiateurs africains en séminaire de réflexion à Bassam
Le Médiateur de la République avec l`appui de l`Institut International de l`Ombudsman (IIO), l`Association des Ombudsman et Médiateurs Africains (AOMA) et l`Association pour la Prévention de la Torture (APT) a organisé du 27 au 28 février 2017 un atelier régional de formation des Ombudsman et Médiateurs Africains sur le thème :"les mécanismes nationaux dez prévention de la torture". Photo: N`golo Coulibaly, Médiateur de la République.
Comment


Abidjan - L’institution le Médiateur de la République a initié lundi, à son siège à Abidjan, un atelier de formation de ses médiateurs délégués et leurs assistants en vue de leur installation dans quelque 10 grandes régions de la Côte d’Ivoire, dans l’optique d’une déconcentration de ses services conformément à ses attributions.

Le Médiateur de la République, N’Golo Coulibaly, s’est félicité de l’agrandissement du cercle des médiateurs, « surtout pour leur franc succès aux textes de recrutement à eux soumis ». Selon lui, l’éloignement et parfois l’enclavement des régions par rapport à la capitale, siège de l’institution, limitent son accès aux citoyen vivant à l’intérieur.

« Les délégations du Médiateur de la République, afin d’assurer un bon traitement des dossiers qu’elles auront à recevoir, doivent avoir en leur sein, un personnel bien formé et qualifié », a déclaré N’Golo Coulibaly. Il a indiqué que son institution a procédé au recrutement de médiateurs délégués et de leurs assistants qui vont être déployés à Abengourou, Bondoukou, Bouaké, Daloa, Dimbokro, Korhogo, San-Pedro, Man et Odienné.

« Cet atelier de formation vise à doter nos collaborateurs de méthodes et de connaissances nécessaires à leur fonction avant de les installer pour rapprocher les services du médiateur de nos concitoyens », a poursuivi M. Coulibaly.

L’organe de médiation ivoirienne, instituée par la Constitution, a été mis en place pour améliorer les rapports de l’Administration avec les citoyens et permettre aux usagers qui le désirent, de faire valoir leurs droits en le saisissant.


gak/fmo
Commentaires


Comment