Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Angora Kpongo Etienne, lauréat de la première édition du Prix PASRES du jeune chercheur en parasitologie
Publié le mercredi 24 mai 2017  |  AIP
Cérémonie
© Abidjan.net par Serges T.
Cérémonie de remise du prix PASRES du jeune chercheur en Parasitologie
Mercredi 24 Mai 2017. Abidjan. Le prix du jeune chercheur en Parasitologie du Programme d`Appui Stratégique à la Recherche Scientifique a été décerné à M Angora Kpongbo Etienne. Ce prix a​ pour objectif ​de ​booster la recherche dans le domaine des affections parasitaires.
Comment


Abidjan – Le directeur de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Thiam Assane, a décerné, mercredi, à l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody, le prix PASRES du jeune chercheur en parasitologie à Angora Kpongbo Etienne, doté d’une enveloppe de deux millions F CFA.

Maître assistant en pharmacie, Angora Etienne a remporté cette première édition pour « la qualité de ses travaux » en parasitologie sur le paludisme et la bilharziose et sur les infections cutanées dues aux champignons microscopiques, a noté le président du jury, Pr Biaka Zasseli Ignace, président du Conseil scientifique du Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique (PASRES).

Partenaire de ce concours, le président de la Société ivoirienne de parasitologie et de mycologie (SIPAM), Pr Adoubryn Koffi, a salué la PASRES pour cette initiative visant à valoriser les résultats des travaux de recherche dans ce domaine, méconnu du grand public, mais qui touche pourtant tous aspects de l’environnement et conditions climatiques du cadre de vie des hommes et des animaux.

Pour le secrétaire exécutif du PASRES, Pr Yacouba Yaya, ce prix vise à encourager les jeunes chercheurs en créant un cadre de saine émulation tout en facilitant la visibilité des résultats de leurs recherches. Son institution a créé d’autres prix dans cet esprit en plus du financement, en 10 ans, de 175 projets à hauteur de deux milliards F CFA, à côté des ateliers de renforcement des capacités des chercheurs en matière de rédaction de projets bancables.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique soutient cette initiative parce que « la recherche scientifique et l’innovation technologique sont des leviers importants de croissance économique, de création d’emplois et de richesse », a assuré le directeur de cabinet, Pr Thiam, lui-même pathologiste.

A son avis, « ce prix stimule le progrès des travaux de recherche et encourage au leadership des jeunes ». Au nom de la ministre Bakayoko-Ly Ramata, il a félicité le lauréat et lui a souhaité « une bonne suite de carrière ».

aaa/kam
Commentaires


Comment