Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Agriculture / Le Conseil du Coton et de l’Anacarde exhorte les producteurs à la qualité
Publié le mardi 30 mai 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Les acteurs (producteurs, exportateurs, acheteurs, transformateurs) du secteur de l’anacarde des quatre (4) grandes localités du basin anacardier (Bouaké, Korhogo, Odienné et Séguéla) ont été sensibilisés à s’investir davantage dans la production d’anacarde pour le compte de la campagne intermédiaire 2017 lors d’un atelier de mobilisation. La rencontre qui s’est tenue le vendredi 26 mai 2017 au foyer Jeune Viateur à Bouaké a permis aux responsables du Conseil du coton et de l’anacarde de présenter les performances techniques et de donner des conseils pour l’amélioration de la productivité dans le secteur de l’anacarde. Selon Mme Abiba Coulibaly, Coordonnatrice régionale du Cca, après trois (3) années de mise en œuvre des nouvelles dispositions, la filière a enregistré une amélioration de la qualité des produits. « Le Kernel Outturn Ratio (Kor) est passé de moins de 46 à 47 , le taux d’humidité est passé de 9,6 à 8% » a-t-elle dit. Pour elle, ces données inquiètent toujours et méritent d’être améliorées afin de permettre aux acteurs de la filière anacarde de disposer de moyens nécessaires à la réalisation des objectifs du Cca, à savoir améliorer les conditions de vie et entamer le développement des localités du basin anacardier. C’est pourquoi, elle a exhorté les producteurs à l’amélioration de la qualité de la noix de cajou : « L’objectif de cette mission de sensibilisation est d’informer, de sensibiliser et d’impliquer étroitement les acteurs de la filière dans la gestion de la qualité de la noix de cajou. Cette année, la campagne de la noix de cajou est marquée par une forte dégradation de la qualité, essentiellement liée aux conditions de conservation des noix de cajou par les producteurs. Pour mettre fin à cette dégradation qui influe négativement sur les revenus des producteurs, le Conseil du coton et de l’anacarde, à travers une plateforme organise des séances de sensibilisation ». Il s’agit, a-t-elle rappelé, de sensibiliser les producteurs à commercialiser des produits bien séchés et bien triés. Mais aussi, d’attirer l’attention des acteurs sur l’enjeu que représente la bonne qualité pour un développement durable de la filière ivoirienne de cajou. Elle a aussi loué l’exploit des producteurs qui mettent en pratique les consignes du Conseil du coton et de l’anacarde. Elle a invité tous les acteurs de la filière à faire autant afin de toujours maintenir la Côte d’Ivoire au rang de premier producteur mondial de noix de cajou avec la meilleure qualité. Pour Mme Logbo Amani Michelle Hortense, secrétaire générale 2 de préfecture de région de Bouaké, cette séance de sensibilisation et de mobilisation à la production de noix de cajou de meilleure qualité permettra de redynamiser le secteur, d’améliorer l’économie nationale et celle de tous les acteurs du secteur.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3932 du 29/5/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment