Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Saison de pluie: Les vendeuses de parapluies se frottent les mains
Publié le dimanche 11 juin 2017  |  Fraternité Matin
Saison
© Abidjan.net par DR
Saison des pluies à Abidjan: Inondation à la Riviera Palmeraie
Comment


Depuis quelques jours, la vente de parapluies dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan fait partie de ces commerces saisonniers qui ne passent pas inaperçus.

En tout cas, à tous les carrefours des communes d’Abidjan l’on rencontre des jeunes vendeuses qui proposent le précieux sésame du moment pour se protéger de la pluie.

Le parapluie est certainement l’article le plus demandé et le plus utilisé dans le district d’Abidjan en cette période. Des endroits tels que «Liberté» et «Nouvelle gare» à Adjamé, « Siporex » à Yopougon, « Grand Carrefour» à Koumassi, « Gare de Bassam » à Treichville, les différents marchés etc sont devenus de véritables comptoirs de vente.

Au forum d’Adjamé sur le boulevard Nangui Abrogoua par exemple, les stands de parapluies ravissent la vedette à nombre d’articles en vente.
De bonnes affaires

Selon Mlle Koné Fanta, elle arrive à placer par jour plus d’une cinquantaine de parapluies. Ce qui lui permet de réaliser un chiffre d‘affaires quotidien qui oscille entre 35 et 45000 FCFA. « Comme je m’approvisionne chez un fournisseur au Blackmarket, après la vente, il retire sa part et je me retrouve avec un bénéfice net entre 10 et 20000 FCFA par jour », indique-t-elle.

Sa camarade Kamagaté Bintou, elle explique que le fournisseur lui livre en gros les petits parapluies à 800 FCFA l’unité et les grands à 1500 F CFA.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires

Dans le sous-dossier
Inondation à la Riviera Palmeraie
Titrologie



Fraternité Matin N° 15751 du 10/6/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment