Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Renaissance de Béoumi : les chefs coutumiers à Abidjan saluent les initiatives du député Sidi Touré
Publié le vendredi 30 juin 2017  |  Ministères
Les
© Ministères par DR
Les Chefs traditionnels, du département de Béoumi, résidant à Abidjan reçu par le député Sidi Touré
Les députés Sidi Tiémoko Touré et N’guessan Kouamé Joachim ont reçu ce jeudi 29 juin 2017 les Chefs traditionnels, du département de Béoumi, résidant à Abidjan.
Comment


Les députés Sidi Tiémoko Touré et N’guessan Kouamé Joachim ont reçu ce jeudi 29 juin 2017 les Chefs traditionnels, du département de Béoumi, résidant à Abidjan. La rencontre riche en émotions a eu lieu en présence des cadres et responsables de la mutuelle de quelques villages.

Au menu des échanges : des mots de remerciement et de reconnaissance envers les chefs, représentant les différents ressortissants de Béoumi dans le district d’Abidjan.
En effet, avant le début de la campagne électorale des législatives 2017, les députés, alors candidats du RHDP, ont demandé la bénédiction des têtes couronnées pour un succès de leur candidature.

« Nous sommes venus vous dire que vos prières ont porté. Merci de nous faire confiance pour ces cinq années », a expliqué le député Sidi Touré au nom de la délégation qui l’accompagnait.

Il a par ailleurs rappelé l’urgence du développement de Béoumi d’où le slogan de la « Renaissance ». Pour les députés, Béoumi doit renouer avec le progrès.

« Ce qui importe ce n’est pas notre appartenance politique mais le développement de notre département. C’est ce que nous faisons depuis en sillonnant les différents villages pour apporter des réponses aux sollicitations de nos populations », a-t-il rappelé.

Depuis leur élection, les deux députés parcourent les villages pour apporter les réponses à tous les défis de développement.

Les chefs ont, à l’unanimité salué cette initiative qui va au-delà des prérogatives du député. Pour eux, tous les cadres doivent s’inscrire dans cette logique de développement local.
Commentaires


Comment