Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Journée mondiale sans déchets plastiques : le message du Gouvernement
Publié le lundi 3 juillet 2017  |  Ministères
Journée
© Autre presse par DR
Journée mondiale sans déchets plastiques : le message du Gouvernement
Abidjan le 3 juillet 2017. A l`occasion de la journée mondiale sans déchets plastiques, la ministre de la salubrité, de l`environnement et du développement durable, Anne Désirée Ouloto a livré le message du gouvernement ivoirien
Comment


Ivoiriennes, Ivoiriens, Chers compatriotes, chers amis de la Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire, à l’instar de toute la communauté internationale, célèbre, ce 03 juillet, la Journée Mondiale sans Sachets Plastiques.

Dans le monde, environ 500 milliards de sachets plastiques sont distribués chaque année, et utilisés en moyenne pendant seulement 20 minutes. Ils sont ensuite, pour la plupart, immédiatement jetés dans la nature, qu’ils polluent pendant plus de 400 ans.

Ivoiriennes, Ivoiriens,
Si nous maintenons ce rythme effréné auquel nous jetons nos bouteilles, nos sacs et récipients en plastique après un seul usage, il y aura plus de déchets plastiques que de poissons dans les océans à l’horizon 2050, et environ 99% des oiseaux marins auront ingéré du plastique.
Dans notre pays, ce sont plus de 200 000 tonnes de sachets plastiques qui sont

En effet, ils obstruent les ouvrages d’assainissement dont les caniveaux, et provoquent des inondations avec parfois des pertes en vies humaines.
Ils compromettent l’agriculture par l’imperméabilisation des sols, menacent particulièrement le cheptel, les oiseaux et les animaux marins.

Enfin, ils dégradent l’aspect de nos villes et compromettent le tourisme et le développement économique.
Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, le coût des dommages sur les écosystèmes, le tourisme et la pêche, causés par les déchets plastiques jetés en milieu marin, est évalué au minimum à 13 milliards de dollars chaque année, soit environ 7 616 milliards F CFA.

Devant cette situation dramatique, un courant mondial visant à interdire les sachets plastiques ou à contrôler leur utilisation est apparu.
De nombreux pays dont certains pays africains ont déjà courageusement pris des mesures d’interdiction des sachets plastiques.

Chers concitoyens,

Ainsi, avec l’ensemble des opérateurs, dans le cadre d’un Comité Paritaire Etat-Secteur Privé mis en place à cet effet, nous avons expliqué la mesure d’interdiction des sachets plastiques, présenté les attentes du Gouvernement relativement aux objectifs visés, recueilli les avis et observations des opérateurs du secteur afin de définir ensemble, les conditions et modalités d’application de cette mesure d’interdiction.

Chers compatriotes, chers amis de la Côte d’Ivoire ;
La responsabilité de tous est engagée face à cette grande menace que sont les sachets plastiques.

Une solution existe. C’est le recours aux sacs et contenants réutilisables dont la promotion doit être encouragée.
C’est le lieu pour moi de féliciter les industriels, les grandes surfaces de distribution, les petits commerçants et les citoyens qui ont compris l’enjeu, et se sont engagés dans la voie de la transition écologique, en bannissant les sachets plastiques interdits de leurs activités et de leurs habitudes de consommation.

Mesdames et Messieurs,
Cette journée constitue une opportunité pour accentuer la sensibilisation, afin que chaque citoyenne, chaque citoyen dise non aux sachets plastiques qui menacent notre environnement, notre santé et notre marche vers l’émergence.

Ivoiriennes, Ivoiriens, chers amis de la Côte d’Ivoire ;
L’action du Gouvernement vise à construire un développement harmonieux avec un cadre de vie sain, une empreinte écologique minimisée, des populations en bonne santé et un essor économique soutenu.
Vivre sans sachets plastiques, c’est possible !

C’est ensemble, en toute responsabilité, dans un élan de solidarité, que nous y arriverons.
Je vous remercie.
Commentaires


Comment